24022024

Retour

Banque

Placement-direct.fr lance un livret à 5,25 %


epargne livret banque

Placement-direct.fr annonce le lancement d’un livret à taux boosté, rémunéré à 5,25 % pendant trois mois pour toute souscription entre le 12 octobre et le 30 novembre 2023.

 

 

Courtier en assurance-vie, mandataire en opérations de banque et services de paiement, le spécialiste de l’épargne en ligne Placement-direct.fr enrichit son offre de placement en lançant le Super Livret Placement-direct. Une solution d’épargne « simple et accessible » qui permet de réunir trois objectifs « fondamentaux » : liquidité, sécurité, rentabilité.

Cette offre est valable pour toute première ouverture d’un Super Livret Placement-direct du 12 octobre au 30 novembre 2023. Le rendement est majoré à 5,25 % durant trois mois à compter de l’ouverture du livret, dans la limite de 150.000 €. A l’issue de cette période de trois mois ou au-delà de ce plafond, le taux annuel brut tombe 2,35 %.

Calculés par quinzaine, les intérêts seront versés annuellement. Dès le 1er janvier 2024, sans mouvement sur le livret, ces intérêts produiront eux-mêmes des intérêts.

De 10 € à 10 M€

Toute personne majeure fiscalement domiciliée en France peut ouvrir le nouveau livret, dont le ticket d’entrée minimal est de 10 €. Le maximum des versements, lui, est fixé à 10 M€.

A partir d’un ordinateur, d’un téléphone ou d’une tablette, l’ouverture de ce livret ne prend que quelques minutes, avec un parcours de souscription « sans couture », entièrement digitalisé comprenant une douzaine d’étapes. « Le Super Livret Placement-direct, souligne un porte-parole de la société, est une solution d’épargne sans frais, sécurisée et disponible à tout moment qui n’est pas soumise aux aléas des marchés financiers.

Les fonds sont déposés chez notre partenaire Crédit Foncier Communal d’Alsace et de Lorraine-Banque (CFCAL-Banque), filiale du Crédit Mutuel Arkéa. » De surcroît, le livret est « protégé » par le Fonds de garantie des dépôts et de résolution (FGDR). Rappelons que cela permet, en cas de faillite bancaire, d’indemniser les titulaires dans la limite de 100.000 € par déposant et par établissement de crédit.

ML