27052024

Retour

Marché

Les autorités de tutelle mettent à jour leur liste noire


attention mise en garde alertePlusieurs sites ont rejoint les catégories biens divers, cryptoactifs et Forex.

 

 

 

  

L’ACPR et l’AMF ont mis à jour le 4 avril leur liste noire des sites proposant des investissements sur le marché des changes non régulé (Forex) et sur des produits dérivés de de cryptoactifs, sans y être autorisés. Dans la catégorie Forex, 14 nouveaux sites ont été ajoutés et 12 dans celle des cryptoactifs.

L’AMF a procédé à une communication spéciale concernant la plateforme de trading de cryptoactifs Bitget, elle aussi sur liste noire, appelant les investisseurs à la plus grande vigilance. Bitget n’est en effet pas enregistrée en tant que prestataire de service sur actifs numériques (Psan), un préalable obligatoire à l’intermédiation sur les cryptoactifs, le plaçant de facto dans l’illégalité.

Le régulateur prévient ainsi qu’il pourrait demander le blocage du site sur le territoire Français, et appelle les investisseurs à récupérer leurs avoirs rapidement. « Il est nécessaire en effet que chaque investisseur s’organise face à une éventuelle cessation brutale de prestation de services de la plateforme vis-à-vis du public résidant en France », ajoute-t-il.

Fin mars, c’était la catégorie bien divers de cette même liste noire qui était actualisée. Les trois nouveaux noms qui l’ont rejoint proposent des investissements sur l’or. « Depuis la création en 2017 d’une liste noire concernant les offres de biens divers non autorisées, l’AMF a inscrit près de 400 adresses de sites sur cette liste qui concernait tout d’abord les diamants et qui s’est ensuite étendue à des offres d’investissement en cheptel bovins, vins et champagnes notamment », rappelle le gendarme des marchés financiers.

Toutes les entités concernées sont listées sur les sites des superviseurs.