31012023

Retour

Marché

Qui sont les milliardaires d'aujourd'hui ?

D’après une étude menée par UBS et PwC, la plupart des milliardaires « self-made » ont constitué leur fortune au cours des deux dernières décennies.

L´entrepreneuriat est le principal moteur de la constitution de patrimoine dans le monde. Ces 19 dernières années (1995-2014), 3,6 billions de dollars ont été générés rien que par 917 milliardaires « self-made ». Seul « l´âge doré » du début du XXe siècle tient la comparaison. À l´époque, l´essor avait été rendu possible par les innovations industrielles aux États-Unis et en Europe. L´étude d´UBS et de PwC dresse le portrait de la constitution de patrimoine, de la gestion de fortune et de la succession aujourd´hui aux États-Unis, en Europe et en Asie. Aux fins de cette étude, les données de 1 300 milliardaires issus des 14 plus grands marchés ont été analysées. Ils couvrent 75 % de la fortune mondiale des milliardaires.

Les milliardaires « self-made » d´aujourd´hui sont 23 % à avoir lancé leur entreprise alors qu´ils n´étaient âgés que d´une vingtaine d´années et les deux tiers n´avaient pas encore 40 ans. Toutefois, peu d´entre eux ont atteint le statut de milliardaire avant 40 ans. Contrairement à la croyance populaire, ils sont 86 % à être titulaire d´un diplôme de l´enseignement supérieur au minimum. Ils se distinguent habituellement par une propension au risque élevée, mais bien réfléchie, ils se focalisent de manière compulsive sur les affaires et ont une éthique professionnelle marquée.

Le secteur de la finance propulse le plus de milliardaires américains avec 30 %. La fortune moyenne dans ce secteur atteint environ 4,5 milliards de dollars. Au contraire, les milliardaires européens (49,5 %) et asiatiques (20 %) se sont établis principalement dans le secteur des biens de consommation. Avec un patrimoine moyen de 5,7 milliards de dollars, les Européens dans ce secteur florissant sont beaucoup plus fortunés que les entrepreneurs asiatiques (3,2 milliards de dollars). Agés de 57 ans en moyenne, les milliardaires asiatiques sont plus jeunes de 10 ans que leurs homologues américains et européens. Près du quart d´entre eux a grandi dans la pauvreté, contre seulement 8 % aux États-Unis et 6 % en Europe. UBS et PwC s´attendent donc à un glissement de la constitution de fortune mondiale vers l´Asie.

L´économie connaît une croissance cyclique, tout comme les conditions et les opportunités de constitution de patrimoine. « La réussite des milliardaires ces deux dernières décennies est fortement corrélée à l´évolution des marchés financiers. Ceux-ci peuvent connaître des changements rapides ou leurs conditions peuvent même se dégrader. Par ailleurs, plus des deux tiers des milliardaires dans le monde ont plus de 60 ans. Une planification stratégique de la gestion de fortune et de la succession est donc très importante », explique Marcel Widrig, responsable Private Clients chez PwC Suisse. Aux États-Unis et en Europe, 60 % des milliardaires conservent leur entreprise, un tiers vend les parts lors d´une entrée en Bourse et 10 % optent pour le versement. La grande majorité des milliardaires qui choisissent le versement investissent ensuite en privé. Pour plus de la moitié des milliardaires asiatiques et européens, l´entreprise reste dans la dynastie familiale, contre seulement 36 % aux États-Unis.

De plus en plus de milliardaires adoptent une approche philanthropique lors du transfert de patrimoine et de la succession. Par le biais de fondations et d´investissements à caractère social ou de microcrédits, ils apportent leur soutien dans les domaines de la formation, de la santé et de l´humanitaire.