24042024

Retour

Marché

Les Français inquiets pour leur retraite

D’après un sondage réalisé par Odoxa-FTI Consulting, une majorité d’entre eux ne croient plus à l’avenir du système de retraite actuel.

Doutant de l’avenir du système de retraite tel qu’il existe aujourd’hui, les Français épargnent davantage pour leur retraite et près d’un sur deux (47 %) accepterait une augmentation de l’âge de départ à la retraite.

Signe que le système actuel a sans doute vécu, une nette majorité de Français (57 %) déclare ainsi épargner pour financer sa future retraite. Un Français sur quatre (24 %) effectue ainsi une épargne « régulière », et un sur trois (33 %) une épargne occasionnelle. Cette part des épargnants occasionnels, a ainsi augmenté de 10 points en 5 ans.

La propension à mettre de plus en plus de côté pour sa retraite s’explique largement par un grand pessimisme des Français quant à l’avenir du système de retraire. Les Français non retraités sont ainsi une écrasante majorité (85 %) à penser que lorsqu’ils partiront eux-mêmes à la retraite, « leur future pension ne sera pas du même montant que le montant actuel prévu pour les retraités comme eux ». Pire encore, près de 7 Français sur 10 (71 %) estiment plus fondamentalement, que « le système actuel de retraite par répartition ne fonctionnera plus tel qu’il fonctionne aujourd’hui ».

En revanche, les plus de 50 ans sont ainsi systématiquement deux fois plus nombreux que leurs cadets à penser que « le système fonctionnera encore au moment de leur retraite » (44 % contre 18 % à 21% dans les autres tranches d’âge).

C’est sans doute ce très fort pessimisme de nos concitoyens sur leur système de retraite qui explique largement, d’une part, leur importante propension à épargner, et, d’autre part, leur capacité à mieux accepter des réformes difficiles telles que l’augmentation de l’âge légal de départ à la retraite, précise Odoxa. 

 

Enquête réalisée auprès d’un échantillon de 1 002 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, interrogées par Internet les 8 et 10 octobre 2015