29092022

Retour

Marché

Imani & You se rapproche de Herez

imani herez

La consolidation s'intensifie dans l’univers de la gestion de patrimoine ! Alors que l’immense majorité des professionnels exercent en tout petit cabinet, certains s’organisent pour constituer des acteurs majeurs comme Crystal et Cyrus. L’ensemble Imani & You et Herez deviendrait l’un des plus importants !

Herez et Imani & You, à la suite d’un échange de gré à gré, ont annoncé être entrés en négociations exclusives pour se rapprocher.

Imani & You, family office né d’une récente alliance entre Family & You et Imani se trouve installé à Paris et Bruxelles. Avec quatre associés : Edmée Chandon-Moët* et Sabrina Mingaud, sur la clientèle privée, Pierre-Yves Lagarde, ingénieur patrimonial spécialisé dans le conseil aux dirigeants, Sébastien Sitbon, professionnel de la sélection d’investissements cotés. Le cabinet annonce une centaine de familles suivies, plus de 400 M€ d’actifs conseillés et une cellule de family office dédiée à une vingtaine de grandes familles.

« Ce rapprochement nous permettrait d’accélérer notre développement, tout en conservant une part importante de notre capital. Nous projetions d’ouvrir un bureau à Aix, un autre à Lille aussi, et de recruter un collaborateur supplémentaire pour notre bureau de Bruxelles. De revoir aussi notre dispositif informatique. Nous n’avions pas les capitaux pour le faire, nous devions gérer les priorités dans le temps. Je trouve également intéressant de pouvoir nous appuyer sur la société de gestion, Fourpoints, et sur l’administrateur de biens, ADB Immobilier, qui appartiennent au groupe Herez » commente Edmée Chandon-Moët.

Créé en 1995 par Patrick Ganansia*, le cabinet Herez est un des principaux acteurs de la gestion de patrimoine en France et affiche plus de 3 Md€ d’actifs conseillés. Son actionnariat est composé de ses fondateurs, ses collaborateurs et de Florac, family office de la famille Meyer Louis-Dreyfus.

Herez ne reprendrait pas 100% du capital, juste la majorité. Imani deviendrait une filiale, qui se dénommerait « Imani & You by Herez », « cela avec une très grande autonomie dans nos prises de décision » explique Edmée Chandon-Moët. « Nous serions le family office du groupe Herez. De notre côté, comme nous croyons à la solidité du modèle économique de Patrick Ganansia, nous réinvestissons dans le capital d’Herez la moitié du prix que nous allons percevoir sur la cession du contrôle de notre société ».

A noter : l’un des premiers à saluer sur LinkedIn ce rapprochement, c’est Meyer Azogui, président du groupe Cyrus !

*Retrouvez le portrait de Patrick Ganansia dans le n° 281 – Mai 2017 ; et celui d’Edmée Chandon-Moët dans le n° 295 – Septembre 2018

 

"Poursuivre une aventure humaine"

Vous n’étiez pas tentés, vous Edmée Chandon-Moët et vos associés, par une entrée à votre capital d’un fonds d’investissement pour soutenir vos développements ?

Non, ce qui fait sens c’est un rapprochement avec un acteur important du marché, donc avec quelqu’un, personne physique, qui nous apporterait autre chose que des capitaux propres. Les fonds d’investissement ne sont pas un partenaire durable. Ils sont là pour environ cinq ans, sept ans au plus. Leur but c’est de concrétiser très vite une plus-value. Franchement c’est un objectif qui ne m’intéresse pas. Ce qui m’intéresse par contre c’est d’avoir des moyens supplémentaires pour gagner en efficacité dans mon métier. Je vois bien ce qui attire les fonds d’investissement -nous avons eu plusieurs contacts avec certains d’entre eux- c’est la résilience de notre métier par rapport aux autres opérations de private equity qu’ils font. Nous, chez Imani, ce que nous voulions c’est poursuivre une aventure humaine.

JDE