22092023

Retour

Marché

PEL et rénovation écologique

mainverte

Il sera possible d’utiliser une partie de son PEL, sans pour autant avoir à le clôturer pour financer ses travaux de rénovation écologique.

 

Cette mesure, qui concernerait potentiellement 12 millions de personnes, a pour objectif d’accélérer la transition écologique en mobilisant l’épargne des Français - l’encours total des PEL est d’environ 300 milliards d’euros, les investissements nécessaires pour financer cette transition écologique sont évalués aujourd’hui à 60 - 70 milliards d’euros par an.

Et la rénovation des locaux d’entreprise ?

Les acteurs du secteur, tels que les sociétés de gestion, ont un rôle essentiel et déterminant à jouer.
Les SCPI dites « vertes », notamment celles ayant le label ISR, peuvent constituer une solution prometteuse : elles investissent dans des bâtiments nécessitant des travaux de rénovation, elles améliorent le bâti grâce à différents leviers concrets pour répondre aux grilles ESG (par exemple : outils de suivi des données de consommations énergétiques, favorisation de la mobilité douce, installation de panneaux solaires etc.) et doivent communiquer en toute transparence sur les améliorations et les performances de leurs actifs.

Ainsi, l’apport des SCPI peut être significatif en termes d’investissements et d’améliorations concrètes. Exemple d’iroko Zen, labellisé ISR qui s’engage à réinvestir au moins l’équivalent de 20% de sa performance annuelle au-delà d’un taux de distribution de 5,5%. ».

Exemple :
Immeuble de bureaux à Madrid, Espagne :
- Mise en place de rénovations : installation de panneaux solaires, sensibilisation des locataires aux bonnes pratiques etc.
- Améliorations énergétiques : à terme, baisse de 49% de la consommation énergétique et de 78% des émissions de CO2 (d’après l’audit énergétique de VMT & Associates)

PL