24022024

Retour

Gestion d’actifs

Robeco lance des parts de compensation carbone pour trois stratégies


carbone robeco

En plus de réduire les émissions de gaz à effet de serre, les parts de compensation carbone que lance Robeco permettront aux investisseurs de contribuer aux solutions climatiques. Elles promeuvent des marchés du carbone efficaces et soutiennent les communautés locales au sein des marchés émergents.

 

 

Robeco – 178 Md€ sous gestion intégrant des critères ESG – commence à proposer ses premières parts de compensation carbone. Robeco permet ainsi à ses clients qui y investissent de poursuivre leurs efforts de décarbonation, conformément à l’Accord de Paris (ou en ligne avec un indice de transition climatique qui intègre lui aussi une trajectoire de décarbonation de 7 % par an).

Les marchés du carbone sont des systèmes d’échange dans lesquels sont achetés et vendus des crédits carbone.

Ces compensations constituent un moyen d’éliminer les émissions de gaz à effet de serre et de réduire ou d’éviter qu’une tonne « métrique » de dioxyde de carbone (ou son équivalent) ne soit libérée dans l’atmosphère. Elles sont générées par des projets comme la reforestation, les énergies renouvelables ou le captage et le stockage de carbone.

« En achetant ces crédits, fait observer un porte-parole de la société de gestion, les organisations contribuent à financer des projets concrets qui atténuent le réchauffement climatique. Lorsque les clients choisissent des parts de compensation carbone, une partie de leur investissement est utilisée pour acheter des crédits carbone.

En ce qui concerne les émissions existantes, Robeco leur offre un équivalent de crédits carbone, qu’ils peuvent utiliser pour contribuer à des projets « durables ».

 Objectif primordial et importants défis

Robeco propose des parts de compensation carbone pour trois de ses stratégies d’investissement axées sur le climat : RobecoSAM QI Global SDG & Climate Conservative Equities, RobecoSAM Climate Global Credits et RobecoSAM Net Zero 2050 Climate Equities.

Par le biais de ces parts de compensation, les clients de Robeco peuvent contribuer à des projets qui luttent activement contre le dérèglement climatique, en plus de réduire les émissions de leurs portefeuilles d’investissement. « Ils participeront au financement de projets climatiques qui profitent aux communautés locales et contribuent à une croissance économique inclusive, commente le porte-parole.

Un projet de reforestation au Bangladesh, par exemple, vise à réparer les fuites dans les infrastructures gazières en achetant et en important des détecteurs de fuites. »

Les marchés du carbone sont confrontés à d’importants défis relatifs à leur intégrité et à leur fiabilité. Pour les investisseurs, il est difficile de prendre des décisions en toute confiance sur ce segment. Avec ces parts de compensation, Robeco, avec le concours d’une agence de notation spécialisée, répond à leurs préoccupations.

Les crédits carbone ne sont pas utilisés pour rendre les fonds neutres en CO2, mais pour soutenir la lutte contre le changement climatique dans divers secteurs de l’économie. Les émissions « financées » sont volontairement compensées.

« Le lancement de parts de compensation carbone, souligne Lucian Peppelenbos, stratégiste climat & biodiversité chez Robeco, soutient notre engagement en faveur de la durabilité et de l’investissement responsable. La recherche montre que les marchés du carbone peuvent réduire de moitié les coûts de mise en œuvre de l’Accord de Paris.

A l’heure actuelle, 1.000 Md€ sont investis dans des solutions climatiques à l’échelle mondiale. La majeure partie est investie dans les pays industrialisés.

Cependant, continue-t-il, nous avons besoin de 4.000 Md€ pour la transition vers la neutralité carbone, dont la plus grande partie doit être investie dans les pays en développement afin de décarboner l’ensemble de l’économie mondiale. La mise en place de nos parts de compensation carbone permet à nos clients de contribuer à cet objectif primordial. »

ML