25062022

Retour

Gestion d’actifs

Nouveaux records pour les dividendes mondiaux (étude Janus Henderson)

croissancefleche

En raison de la hausse des versements post-pandémie, Janus Henderson Investors fait observer dans sa nouvelle étude sur les dividendes mondiaux que les revenus des actionnaires ont battu de nouveaux records au premier trimestre.

Bien que ses anticipations pour le reste de de l’année soient inchangées, compte tenu des incertitudes économique et géopolitique, Janus Henderson Investors revoit légèrement à la hausse ses prévisions de dividendes pour 2022, à 1.540 Md$, après un premier trimestre « solide ». Les dividendes mondiaux ont grimpé de 11 %, à 302,5 Md$. Un record pour un trimestre habituellement marqué par une « accalmie saisonnière » ! La croissance sous-jacente (non corrigée des variations de change, des dividendes exceptionnels, des modifications de dates de paiement ou encore du remodelage de l’univers de référence), la composition est encore plus importante : + 16,1 %.

Les versements ont plus que doublé depuis 2009, année de création de l’indice des dividendes de Janus Henderson Investors (Janus Henderson Global Dividend Index). « Chaque région, soulignent les spécialistes de Janus Henderson Investors, a connu une croissance à deux chiffres : au niveau des pays, les Etats-Unis, le Canada et le Danemark ont battu leurs records historiques pour le trimestre. Tous les secteurs ont enregistré des augmentations, particulièrement prononcées dans les secteurs pétrolier et minier. »

94 % des entreprises ont augmenté (81 % d’entre elles) ou maintenu leurs distributions (13 % d’entre elles). Le groupe minier américain BHP devrait confirmer son statut de plus gros distributeur de dividendes au monde.

Une protection contre l’inflation

Les dividendes européens, eux, ont globalement augmenté de 22,2 % sur une base sous-jacente. Sans le groupe maritime danois Moller-Maersk, ils n’auraient cependant augmenté que de 3,9 %, en raison de la prépondérance des paiements suisses à faible croissance au cours du premier trimestre. La progression trimestrielle des revenus des actionnaires s’explique largement par un retour à la normale en termes de distribution après les bouleversements provoqués par la pandémie, la base de comparaison étant de fait « assez faible ».

Pour l’ensemble de l’exercice 2022, les 1.540 Md$ auxquels s’attend Janus Henderson Investors (+ 1,3 % par rapport à l’estimation d’il y a trois mois) représenterait une hausse globale de 4,6 %, équivalente à une augmentation de 7,1 % sur une base sous-jacente. « Les dividendes mondiaux, commente Jane Shoemake, gérante de portefeuille client au sein de l’équipe Global Equity Income, ont bien démarré l’année 2022, grâce entre autres aux excellents performances des secteurs pétrolier et minier. Nous avons toutefois constaté une croissance généralisée dans différents secteurs et différentes régions. L’économie mondiale se trouve néanmoins confrontée à un certain nombre de défis : guerre en Ukraine, montée des tensions géopolitiques, cours de l’énergie et des matières premières, inflation élevée et environnement de hausse des taux d’intérêt. La pression que ces facteurs exercent sur la croissance économique va avoir un impact sur les bénéfices des entreprises. »

Et de faire remarquer : « Il est important de garder à l’esprit que les dividendes sont nettement moins volatils que les bénéfices. » Autrement dit les dividendes constituent une « source fiable » de croissance de la rentabilité des marchés d’actions sur le long terme, ainsi qu’une « certaine protection » contre l’inflation.

ML