28092022

Retour

Gestion d’actifs

Aéma Groupe crée sa société de gestion


ofi

Le mutualiste vient de finaliser le rapprochement de ses différentes antennes de gestion d’actifs. Le résultat est la création d’OFI invest à la tête de 195 Md€ d’encours. L’occasion de développer ce métier sur lequel le groupe fonde d’ambitieux espoirs.

Le mutualiste Aéma Groupe a décidé de regrouper tous ses pôles de gestion d’actifs pour en faire un acteur majeur de la place de Paris. Il faut dire qu’après la fusion de la Macif avec Aésio puis l’acquisition de l’antenne française d’Aviva, le nouveau groupe se retrouvait à la tête de plusieurs antennes qu’il était plus intelligent de rapprocher. Surtout dans le contexte actuel d’inflation des coûts de gestion. « Au regard de cette inflation due pour l’essentiel à la hausse des charges réglementaires, la meilleure réponse est d’augmenter ses encours », a commenté ce matin Jean-Pierre Grimaud qui prend la tête de la nouvelle entité créée à cet effet : OFI invest.

Cette nouvelle société de gestion qui regroupe donc OFI, Aéma REIM, Aviva Investors France et Aviva Investors Real Estate France se retrouve ainsi à la tête de 195 Md€ d’actifs sous gestion (dont 173 Md€ en regroupant les gestions d’OFI AM et celles d’AIF). De quoi effectivement voir loin à l’heure où la gestion d’actifs doit faire face à de nombreux challenges. Dont celui du retour de l’inflation, mais aussi des exigences en matière d’investissement responsable et du succès rencontré par de nouvelles classes d’actifs comme celle du private equity ou de la dette privée.

La création de cette nouvelle entité se veut indolore en interne. La Macif est majoritaire avec 51%, Abeille Assurances (ex-Aviva France) en récupère 43% et Aésio 6%. Jean-Pierre Grimaud, jusqu’à présent directeur général d’OFI AM prend les rênes alors que les patrons de chaque entité regroupée restent à leur poste au côté du directeur général. Les effectifs ne bougent pas.

Adrien Couret, directeur général d’Aéma Groupe, l’a bien martelé lors de la conférence de presse de ce lundi matin : la gestion d’actifs est un métier à part entière et la création de cette société de gestion concrétise la mise en œuvre des synergies « qui renforcent notre positionnement et nos marques ».

Si Jean-Pierre Grimaud est bien décidé à développer tous les segments de la gestion d’actifs aussi bien à destination des investisseurs institutionnels que particuliers, Adrien Couret a également spécifié que le fonds en euros demeurait central et fondamental. Et ce, à en croire les commentaires de ses sociétaires et clients. Position qu’il n’est pas aisé de tenir actuellement face au retour de l’inflation et des récents niveaux de taux garanti des fonds en euros. Situation que Jean-Pierre Grimaud a toutefois relativisé au regard des différentes évolutions de taux et de l’inflation de ces 30 dernières années. « Il faut toujours évaluer dans le temps ses placements » a-t-il commenté. Concrètement, une refonte des différents produits proposés devrait intervenir ces prochains mois.

Pour l’heure, le groupe s’attèle déjà à concrétiser juridiquement toute cette réorganisation. La nouvelle offre devrait arriver dans la foulée en 2023.

PBB