21022024

Retour

Gestion d’actifs

Dette privée : Amundi signe un accord avec le FEI


bouteille eauA l’occasion du lancement du nouveau programme InvestEU, qui vise à mobiliser au moins 372 Md€ d’investissements d’ici à 2027, Amundi a signé un accord avec le Fonds européen d’investissement, lequel a investi 30 M€ dans le fonds Amundi Senior Impact Debt IV.

Amundi Senior Impact IV est le 4e millésime dédié au financement des entreprises de taille intermédiaire françaises et européennes qui ont prouvé leur «robustesse », comme en témoignent leurs performances pré-Covid-19, et qui disposent d’une « réelle » capacité de rebond. « Fort du succès rencontré par le précédent, Amundi Dette Senior III, qui a collecté 915 M€, souligne le communiqué de lancement, le nouveau fonds s’inscrit dans la même stratégie, en offrant une exposition diversifiée sur le marché privé de la dette senior corporate. »

Classée Article 8 du règlement SFDR, la stratégie sera centrée sur les financements à impact avec incitation, pour les entreprises, à atteindre leurs objectifs ESG (tels que définis au moment de l’investissement). Exclusivement destiné aux investisseurs institutionnels (dans une douzaine de pays), le fonds sera uniquement investi en euro dans une quarantaine d’entreprise sélectionnées dans tous les secteurs de l’Union européenne (à l’exception toutefois de la finance et de l’assurance). Il propose des financements unitaires de 10 M€ à 100 M€ avec un horizon de long terme, afin de soutenir les ETI dans la reprise d’activité et leurs projets de croissance et enjeux associés : relocalisation d’activité stratégiques de production, accompagnement de la transition environnementale, adaptation aux nouveaux modes de consommation…

Cibler des axes de progrès

« Aux côtés des traditionnels covenants financiers, précise le communiqué, la plupart des financements seront assortis de covenants extra-financiers ou d’impact. Ces derniers seront calibrés avec le management des entreprises afin de cibler les axes de progrès pertinents pour chacune d’elles : réduction de l’empreinte carbone, création d’emplois, formation et éducation, gouvernance, etc. » Avec près de 8 Md€ déployés depuis 2012 dans le financement de près de 180 entreprises et un track record éprouvé, Amundi Dette Privée est un acteur de référence qui bénéficie d’un accès privilégié aux ETI françaises et européennes, et ce grâce à un réseau de relations d’affaires « établi » et à des transactions « différenciantes ». Les entreprises font l’objet d’un processus de sélection « rigoureux », tant sur les critères financiers que sur les critères extra-financiers, en ligne avec la politique ESG du gestionnaire. Elles sont ensuite accompagnées dans le cadre de l’amélioration de leurs performances.

« Nous avons créé notre 4e millésime, explique Thierry Vallière, directeur de la dette privée chez Amundi, dans la même philosophie d’investissement que son prédécesseur, lequel a démontré sa pertinence au cours de la crise sanitaire. Le fonds se concentrera sur la pure dette senior, avec un encadrement des risques (crédit, liquidité…) cohérents avec le profil de chaque société. » L’objectif est de construire des portefeuilles « diversifiés et résilients ». L’espérance de rendement brut à terme tourne autour de 4,5 %. Ticket d’entrée : 3 M€. Amundi Actifs Réels regroupe des expertises en immobilier, dette privée, private equity et infrastructures. Le département, qui emploie 220 professionnels dans trois centres de gestion principaux (Paris, Londres, Milan), a déjà investi 60 Md€ dans près de 2.000 actifs dans 13 pays européens.

ML