15062024

Retour

Gestion d’actifs

DPAM lance une stratégie sur les obligations émergentes


poland13Degroof Petercam AM étend sa gamme de fonds avec le lancement d’une stratégie en obligations émergentes libellées en devises fortes, ce qui permet de combiner fort potentiel des marchés émergents et risque de change limité.

Degroof Petercam Asset Management enrichit sa palette de solutions d’investissement avec DPAM L Bonds Emerging Markets Hard Currency Sustainable, fonds investi en obligations « émergentes » émises en devises fortes (dollar, américain, euro, livre sterling…). Un choix qui diminue le risque de change par rapport à des emprunts libellés en devises locales.

« Les obligations émergentes, explique un porte-parole de DPAM, offrent de bonnes opportunités. L’inflation ne devrait pas augmenter davantage dans les pays émergents. La situation économique devrait permettre aux banques centrales de réduire les taux d’intérêt, et ce dès cette année. Grâce à l’amplification des investissements directs étrangers, les marchés émergents devraient connaître une évolution positive. »

Un retard à rattraper

Les obligations émergentes en devises fortes sont attrayantes, en raison de leurs rendements réels positifs. L’évaluation des pays émetteurs sur la base de critères ESG fait partie intégrante de la stratégie d’investissement de DPAM. « Une surpondération des obligations de pays avec une bonne notation ESG et l’exclusion d’émetteurs non démocratiques, précise Michael Vander Elst, cogérant de la stratégie, peuvent améliorer la qualité des investissements dans le portefeuille et limiter le risque de perte pour l’investisseur. »

Les obligations émergentes, qui permettent de diversifier les portefeuilles multi-actifs, procurent une certaine protection contre des risques « imprévisibles ». De surcroît, l’importance croissance des marchés émergents dans l’économie mondiale plaide en faveur de la classe d’actifs. Enfin, les investisseurs étrangers ont un retard à rattraper, eu égard à la déception qu’ont depuis une dizaine d’années provoquée les médiocres performances de la dette émergente. DPAM est expert en obligations émergentes en devises locales depuis 10 ans et gère l’équivalent de 3 Md€ dans cette classe d’actifs. Sa gamme d’émetteurs comprend un nombre plus élevé de pays que les indices obligataires « établis ». La stratégie en devises fortes permet d’avoir accès à un univers d’investissement « complémentaire ».

Selon le site investir.lesechos.fr, qui table sur un rendement de DPAM L Bonds Emerging Markets Hard Currency Sustainable de l’ordre de 7 %, les principaux pays représentés sont actuellement la Pologne, la Colombie, la Serbie, Singapour, la Hongrie, le Kenya et le Chili, « avec des pondérations comprises entre 5 % et 8 %. »

ML