14062024

Retour

Actualité des sociétés

Invesco lance un ETF à pondération variable sur les matières premières


ETF WorldInvesco met sur le marché de la gestion indicielle cotée l’Invesco Bloomberg Commodity Carbon Tilted UCITS, un ETF qui ajustera les pondérations des matières premières en fonction des émissions carbone.

Invesco propose un nouvel ETF, l’Invesco Bloomberg Commodity Carbon Tilted UCITS. Il s’agit d’un fonds classifié Article 8 de la SFDR – le premier de sa catégorie à l’être – qui offre aux investisseurs une exposition globale aux matières premières en intégrant des considérations climatiques. Il répliquera, à la hausse comme à la baisse, l’indice Bloomberg Commodity Carbon Tilted, lequel présente la particularité d’ajuster les pondérations des matières premières en fonction des émissions carbone associées à leurs cycles de production. Les pondérations des groupes de l’indice Bloomberg Commodity (métaux industriels, métaux précieux, dérivés de produits agricoles, ex-dérivés de produits agricoles, bétail, énergie primaire et distillats) seront respectées. Et c’est une réduction de 20 % des émissions implicites de gaz à effets de serre (GES) par unité de production qui, au final, sera visée.

Le Bloomberg Commodity Carbon Tilted Index, qui intègre dans sa pondération une mesure des coûts environnementaux associés à la production des matières premières sous-jacentes à chaque contrat, comprend des contrats à terme sur les 24 matières premières présentes dans l’indice Bloomberg Commodity. Les produits de base qui émettent le moins de GES par rapport à leur groupe sont surpondérés, et inversement. L’indice est rééquilibré chaque année. « Les ajustements de la pondération des matières premières, précise le communiqué de lancement, sont appliqués par le biais d’un facteur d’ajustement spécifique à chaque groupe, qui est dérivé d’une analyse du cycle de vie de la matière première sous-jacente réalisée par Sphera, l’un des principaux fournisseurs de logiciels de gestion des risques et de performance ESG. »

Améliorer la durabilité

Les émissions sont estimées à partir d’une centaine d’impacts environnementaux et calculées à travers les différentes étapes du processus de production. « La demande d’investissements durables, fait observer Gary Buxton, responsable des ETF et des stratégies pour la région EMEA chez Invesco, est un thème récurrent, en particulier en ce qui concerne les investissements climatiques. Nous avons constaté que les investisseurs utilisent de plus en plus les ETF comme un moyen efficace et peu coûteux [en l’occurrence 0,35 % de frais annuels] d’exprimer leur point de vue. Si de nombreux investisseurs ont intégré des stratégies ESG dans leurs actions et obligations de base, nous nous adressons désormais à ceux qui souhaitent améliorer la durabilité du reste de leurs portefeuilles. » Les matières premières permettent diversification d’actifs, protection contre l’inflation ou accès à des opportunités d’investissement.

« La transition vers une économie faible en carbone, commente pour sa part Thibaud de Cherisey, responsable de la distribution ETF (EMEA) chez Invesco, implique toutes les matières premières de l’indice, y compris celles qui jouent un rôle déterminant dans le développement de nouvelles technologies vertes. L’Invesco Bloomberg Commodity Carbon Tilted UCITS offre aux investisseurs la possibilité de mieux aligner leurs portefeuilles sur leurs objectifs environnementaux. » Techniquement, l’ETF détiendra des bons du Trésor américain et poursuivra son objectif d’investissement en ayant recours à des « swaps ». La performance de l’indice est transférée à l’ETF en échange d’un taux de rendement convenu reflétant les taux du marché des bons du Trésor américain.

L’activité ETF européenne d’Invesco représente 17,7 Md$ d’actifs dans le secteur des matières premières. Elle inclut le plus grand ETP (Exchange Trading Product) d’or physique et le plus important ETF visant à répliquer l’indice phare Bloomberg Commodity. Le nouvel ETF est aujourd’hui disponible en quatre devises sur quatre places boursières, en Angleterre, Allemagne, Italie et Suisse. Au 31 mars dernier, le groupe Invesco gérait au total 1.600 Md$.

ML