02032024

Retour

Actualité des sociétés

JPMorgan AM élargit son offre d’ETF obligataires


ETF 3

JPMorgan AM vient de lancer l’ETF JPMorgan Active Global Aggregate Bond UCITS, un tracker en gestion active offrant une exposition aux obligations mondiales. Une première du genre !

JPMorgan Asset Management (2.900 Md$ sous gestion) lance l’ETF JPMorgan Active Global Aggregate Bond UCITS, un tracker géré « activement », premier fonds indiciel actif de sa catégorie. Celui-ci propose une exposition diversifiée aux obligations mondiales, avec des frais (Total Expense Ratio) de 0,30 % par an.

Il découle d’une stratégie que la société de gestion a commencé à promouvoir en 2009 et qui, aujourd’hui, rassemble plus de 11 Md$ d’actifs.

Avec pour benchmark l’indice Bloomberg Global Aggregate Index Total Return Unhedged, l’ETF offre aux investisseurs une exposition « cœur de portefeuille » couvrant un large éventail d’opportunités : obligations d’Etat, d’entreprise, liées à l’Etat, des marchés émergents et titrisées sur 25 marchés en monnaies locales.

Piloté par Myles Bradshaw, Iain Stealey et Linda Raggi, l’ETF JPMorgan Active Global Aggregate Bond UCITS s’appuie sur une recherche mondiale issue d’une équipe de plus de 70 analystes, quantitatifs et fondamentaux. Il utilise une sélection de titres « bottom-up » et une allocation sectorielle « top-down », tout en tirant parti des opportunités de « valeur relative » en effectuant une rotation entre les secteurs.

Et ce, dans le but de dépasser sur le long terme la performance nette de frais de l’indice de référence de son indice de référence. A noter que le nouvel ETF est classifié Article 8 de la SFDR.

Exposition et allocation ajustées

« Les stratégies actives, est-il également précisé dans le communiqué, sont particulièrement bien adaptées aux ETF obligataires, en raison de la taille et de la complexité de l’univers Global Aggregate. Contrairement aux indices actions, la composition des indices obligataires est dominée par les plus grands émetteurs, et pas nécessairement par les émetteurs les plus performants. »

Alors qu’un ETF « passif » favorise au fil du temps les plus gros émetteurs, quelle que soit la qualité de leur bilan, un ETF obligataire géré activement peut privilégier les émetteurs de meilleure qualité et s’écarter de ceux qui risquent d’être « déclassés ». Ce qui contribue à la préservation du capital et des rendements en périodes de tension.

« Les ETF obligataires actifs, commente Travis Spence, directeur de la distribution des ETF pour la région EMEA chez JPMorgan AM, peuvent tirer parti des nombreux facteurs qui influencent le prix des obligations et font bouger les marchés, notamment les cycles économiques ou les actions des banques centrales sur les titres d’Etat et d’entreprise. Une stratégie active peut ajuster l’exposition aux taux d’intérêt et l’allocation sectorielle tout au long du cycle, ce qui permet aux investisseurs de détenir des titres moins chers et de sous-pondérer les titres les plus chers. »

Le processus « éprouvé » de la stratégie Global Aggregate du gestionnaire a généré des rendements élevés depuis sa création en 2009, tout en conservant les caractéristiques clés d’un fonds obligataire « cœur de portefeuille », à savoir faible volatilité, baisses limitées et absence de biais de marché. JPMorgan AM gère désormais 18 ETF obligataires, dont la moitié en gestion active.

 

ML