24022024

Retour

Actualité des sociétés

Fonds obligataires datés : la source n’est pas tarie !


fonds dobligations à échéance

Ceux qui pensaient que la récente déferlante de lancements de fonds d’obligations à échéance finirait par se briser en sont pour leurs frais. En témoigne l’ouverture de Carmignac Credit 2029 et de Tikehau 2029, tandis qu’Auris Rendement Sélection 2027 et Cogefi Bonds 2026 jouent les prolongations.

Deux poids lourds à la manœuvre

Trois ans après la création de son premier fonds obligataire à échéance, Carmignac a lancé dernièrement Carmignac Credit 2029. Ce fonds permettra aux investisseurs de bénéficier de rendements attractifs dans le segment des emprunts d’entreprises.

« Après une année tumultueuse pour les marchés obligataires et plus d’une décennie marquée par des taux d’intérêt très faibles, voire négatifs, fait observer un porte-parole de la société de gestion, l’horizon s’est éclairci pour la classe d’actifs.

La remontée des taux, amorcé part des politiques monétaires restrictives en réponse à l’inflation galopante, offre aujourd’hui aux investisseurs des rendements plus attrayants. Alors que le contexte de marché reste incertain, opter pour une stratégie de portage peut être une option adaptée, alliant sélectivité, diversification des risques et visibilité. »

Ce nouveau fonds met donc en œuvre une stratégie de portage, et ce sur les marchés du crédit à travers le monde. L’objectif de rendement annualisé à maturité est de 4,22 %. En plus de la couverture systématique du risque de change et de la diversification du portefeuille, la nature même du fonds permet d’anticiper une diminution des risques de taux d’intérêt et de crédit, au fur et à mesure que la date d’échéance (28 février 2029) se rapproche.

Carmignac gère 10,2 Md€ d’actifs de crédit. Son expertise dans ce domaine est reconnue. La société a été classée « Gold » par Citywire dans la catégorie « Bonds - Euro Corporates » pour sa performance ajustée du risque de juin 2016 à juin 2023. Depuis son lancement (31 juillet 2017), le fonds Carmignac Portfolio Credit, lui, se positionne chez Morningstar dans le 1er percentile de sa catégorie pour sa performance.

Tikehau Capital – dont la réputation n’est plus non plus à faire – lance un nouveau fonds obligataire daté, Tikehau 2029. C’est déjà le sixième fonds à échéance de son pôle Capital Markets Strategies. Fondée sur une approche « buy and hold », la philosophie des gérants vise à investir uniquement en obligations émises par des émetteurs appartenant initialement au segment « investment grade ».

« A la date de fin de vie du fonds, est-il précisé dans le communiqué de lancement, les obligations en portefeuille auront une maturité résiduelle d’au plus six mois. » A noter que le fonds restera ouvert aux souscriptions et aux rachats sur la totalité de sa durée de vie.

Trois mois supplémentaires pour se décider

Les émetteurs de qualité « investment grade » continuent d’afficher des fondamentaux solides dans un contexte de ralentissement économique et de coûts de financement plus élevés. Les taux longs ont largement progressé ces derniers mois, pour atteindre leurs plus-hauts depuis 2007 aux Etats-Unis et depuis 2011 en Europe. « Bien que cette remontée des taux ne soit peut-être pas terminée, est-il encore indiqué dans le communiqué, la possibilité de se positionner sur les niveaux actuels apparaît opportune. »

Le fonds sera investi sur le secteur financier, tant sur la partie « senior » que « subordonnée ». Il pourra détenir jusqu’à 25 % de son actif en titres de dette relevant de la catégorie « high yield », sous réserve qu’ils aient été émis par des émetteurs appartenant à l’origine à la catégorie « investment grade ». Sur un an (au 22 novembre 2023), la performance de Tikehau 2027 est, selon Quantalys, de + 8,8 % (contre + 4 % pour la catégorie).

Le fonds Rendement Sélection 2027 lancé par Auris Gestion en mars 2023, lui, prolonge à nouveau sa période de commercialisation de trois mois, jusqu’au 29 février 2024. Cette extension de la fenêtre de souscription n’a pas d’incidence sur l’échéance du fonds. Cela dit, la période de souscription pourra être clôturée par anticipation si les conditions, aujourd’hui propices, venaient à changer.

« Alors que les conditions restent historiques pour le marché obligataire, souligne Sébastien Grasset, directeur général d’Auris Gestion, beaucoup de nos partenaires [CGP, sélectionneurs de fonds, institutionnels] voulaient profiter d’une période de commercialisation étendue sur notre fonds Rendement Sélection 2027, afin d’y recourir dans le cadre de leurs arbitrages de fin d’année 2023 et de début d’année 2024. »

ML