25062022

Retour

Actualité des sociétés

Les familles de plus en plus sensibles à la transmission de leur patrimoine

familyyow

L’AFFO vient publier son 7eme baromètre sur l’investissement au sein des family-offices. Réalisé par OpinionWay, il démontre un goût croissant pour l’investissement français et plus particulièrement dans les actions cotées. Les familles sont de plus en plus demandeuses de conseils personnalisés et globaux.

Le 7ème baromètre OpinionWay pour l'AFFO révèle plusieurs éléments très instructifs concernant l’investissement des familles aisées. Réalisé entre janvier et mars 2022, précisons qu’il porte sur les décisions prises en 2021.

Quels sont donc les principaux enseignements de ce baromètre ?

Tout d’abord, la forte augmentation (+29% d’une année sur l’autre) de l’appétit des familles pour l’investissement français. Autre thématique forte : la sensibilisation des familles à la transmission de leur patrimoine personnel et professionnel (70% ont privilégié cet aspect en 2021 contre 59% en 2020), comme la protection de leur famille (61% contre 54% en 2020). La gouvernance et l’éducation des membres de la famille restent importantes pour 85% des personnes interrogées. A noter également la sensibilisation croissante des familles pour la protection des données (+11%) et l’ISR (+6%).

De même, 74% des familles interrogées restent-elles très enthousiastes quant à l'investissement dans les start-ups, qui représente en moyenne 7% de leurs investissements. 79 % d’entre elles choisissent d’investir dans des start-ups par le biais de « Friends & Family » et 30% via des fonds spécialisés.

Si l’on regarde les classes d’actifs mises à l’honneur, les actions cotées arrivent en tête avec un total de 25%, suivi du private equity avec 19% et de l’immobilier d’investissement avec 18%. Viennent ensuite l’assurance-vie multisupport avec 12% et la trésorerie avec 11%. A noter, l’entrée des cryptomonnaies.

Autre point intéressant, l’enquête démontre qu’en 2021, les profils équilibrés sont revenus au niveau de l’année 2019 et représentent 64% des investisseurs, en hausse de 8 points par rapport à 2020. Les familles cherchent toujours à allier performance et risque modéré. Les profils prudents qui avaient bondi de 5% en 2020 perdent 10% en 2021 (13%). Les profils dynamiques restent stables par rapport à 2020 et représentent 16%, tandis que les profils offensifs, acceptant les risques les plus élevés pour augmenter leur espérance de rendement, sont en hausse de 2% et représentent 7% des investisseurs et se rapprochent du niveau de 2019 (11%).

Enfin, comme le souligne l’AFFO dans son communiqué, les résultats de cette étude démontrent que le choix des familles pour le family-office ne se fait pas au hasard et leurs attentes sont aujourd’hui multiples. « Elles veulent un partenaire de confiance discret et fiable, et à la fois flexible et réactif qui les accompagne dans l’organisation globale de leur patrimoine sur le long terme. Un partenaire indépendant et disponible qui les aide à prendre les bonnes décisions avec des conseils avisés tant sur la structuration patrimoniale, la gouvernance familiale que sur la gestion de leurs investissements ».

Bref, un conseiller tout terrain sur le mode médecin de famille.

PBB