22022024

Retour

Actualité des sociétés

Fonds thématiques : CPR AM lance CPR Invest - European Strategic Autonomy


logo europeanEn ouvrant au public CPR Invest - European Strategic Autonomy, premier fonds de gestion active en actions de sociétés qui ont pour objectif de financer le renforcement de la souveraineté de l’Europe, CPR AM fait une nouvelle fois preuve d’innovation.

 

 

Le lancement de CPR Invest - European Strategic Autonomy permet à CPR Asset Management d’étoffer sa gamme de fonds thématiques (déjà constituée de 14 supports pour un cumul d’actifs au 31 décembre 2022 de 18 Md€, sur un total de 57 Md€). Catégorisé Article 8 de la SFDR, il s’inscrit également dans le prolongement d’un fonds de crédit « à échéance » (qui a collecté près de 500 M€) sur la même problématique. La crise sanitaire, la guerre en Ukraine et la crise énergétique ont eu pour effet de dévoiler la dépendance de l’Europe dans un certain nombre de secteurs clés.

« En mars 2022, est-il rappelé dans le communiqué de lancement du nouveau fonds, le sommet de Versailles a affirmé la volonté de l’Europe de prendre des mesures décisives pour réduire ses dépendances stratégiques, afin d’assurer sa prospérité, sécuriser ses intérêts et conserver la maîtrise de ses décisions. Le financement de l’autonomie stratégique de l’Europe est soutenu par de nombreux plans publics et exige un élan important d’investissements privés. » Le fonds sélectionnera des entreprises engagées dans le renforcement de cette autonomie stratégique européenne, et ce dans quatre domaines : industrie, alimentation, santé, défense.

Trois filtres

L’univers d’investissement comprend plus de 300 titres (infrastructures, logistique, transports, automatisation, robotique, indépendance énergétique, souveraineté numérique, chaîne de valeur alimentaire, accès aux soins de santé, production de médicaments, prévention, normalisation et redéploiement des moyens de défense…). Dans la gestion du fonds CPR Invest - European Strategic Autonomy, trois filtres sont appliqués : un filtre thématique, un filtre extra-financier (notations ESG internes au groupe Amundi, suivi des controverses fourni par des prestataires externes) et un filtre de détention du capital. « Un investisseur qui détient seul plus du tiers d’une société représentée dans le fonds, est-il précisé dans le communiqué, doit être européen. Cela permet d’identifier l’alignement du conseil d’administration de l’entreprise avec l’autonomie stratégique européenne. » Parmi les 55 valeurs sélectionnées par le gérant, Dominique Mariette, figurent, notamment, ASML Holding, Sanofi, SAP, BMW, Thales, Saint-Gobain, Stellantis Milan, Enel, Ahold Delhaize et Deutsche Telekom.

« Nous avons la conviction, souligne Olivier Mariée, directeur général de CPR AM, que l’autonomie stratégique européenne est une tendance économique de long terme dans laquelle nous pouvons et devons investir. En définissant des stratégies d’investissement en lien avec la souveraineté européenne, nous permettons aux épargnants de jouer leur rôle dans ce projet. »


ML