21052024

Retour

Immobilier

Immobilier neuf : Vinci garantit les délais de livraison

Le promoteur Vinci Immobilier a lancé mi-septembre 2018 l’offre Vinci Immobilier 4You, une compensation financière en cas de retard de livraison d’un bien et/ou de levée tardive des réserves.

Les délais de livraison et la levée des réserves sont un des points noirs de la vente en l’état de futur achèvement (Vefa). Le promoteur Vinci Immobilier a décidé de s’engager sur ces deux points.

Avec l’offre Vinci 4You, il s’engage à livrer au plus tard à la date indiquée dans l’acte de vente, quels que soient les événements survenus (intempéries, défaillances d’entreprises, etc.). A défaut, le promoteur s’engage à verser une compensation financière dès le premier jour de retard prorata temporis, sur une base annuelle de 3% du prix de vente TTC du bien concerné (le cas échéant parking inclus), pouvant aller jusqu’à 5 % du prix TTC du bien.

Autre engagement : la levée des réserves dans les 60 jours calendaires après la remise des clefs. A défaut, le propriétaire obtiendra une compensation financière sous forme de chèque cadeaux (500 € TTC par réserve non levée, jusqu’à 2 000 € TTC à condition de bénéficier d’une accessibilité totale au bien immobilier concerné durant ce délai).

Deux engagements rendus possible grâce à un vaste programme d’amélioration de la qualité mené chez Vinci, comme l’explique Olivier Chatelin-Malherbe, directeur commercial national de l’immobilier résidentiel de Vinci Immobilier, dans une interview à paraître dans le numéro du 1er octobre 2018 de Gestion de Fortune : « Nous sommes passés de 13 réserves à 0,7 réserve par appartement livré. En termes de délais de livraison, nous sommes descendus de 3 mois de retard à 32 jours de dépassement en moyenne ».

L’offre concerne les réservations effectuées à partir du 13 septembre 2018 dans une cinquantaine de programmes de logements neufs labellisées Vinci Immobilier 4You d’ici fin 2018.

=> Retrouvez dès le 1er octobre, dans le n° 296 de Gestion de Fortune, l’interview intégrale d’Olivier Chatelin-Malherbe réalisée par Sébastien Bareau.