25062022

Retour

Immobilier

Le placement SCPI : le rempart contre l’inflation

centraledesscpi fevrier2

L’inflation. Tout le monde en parle, tout le monde craint ses effets et tout le monde cherche à s’en protéger. Avec une hausse des prix de 2,9 % au cours des douze derniers mois, les effets de l’inflation sont dévastateurs. L’intensité de ce phénomène ne va pas diminuer puisque, selon l’Insee, les prix vont poursuivre leur envolée au premier semestre avec une inflation qui devrait atteindre entre 3 % et 3,5 %. Il est donc urgent de prendre les devants en protégeant son épargne. Le meilleur moyen actuel pour pallier les effets de l’inflation est d’investir en parts de sociétés civiles de placement immobilier ou SCPI. Comment faire ? Voici la marche à suivre.

(Publi-communiqué)

Faut-il avoir peur de l’inflation ?

La réponse à cette question est sans conteste Oui. Il faut craindre l’inflation parce que la hausse des prix impacte le pouvoir d’achat des Français. Personne ne souhaite payer son litre de SP 95, à 2,30 euros et son litre de gazole à 1,98 euro mais c’est pourtant le cas à Paris. Dans ces conditions, un nombre croissant de nos compatriotes sont contraints de diminuer certains de leurs autres achats pour continuer d’aller travailler.

Il en va de même avec la hausse sensible du prix des aliments de première nécessité et, bien évidemment, du prix de l’électricité. Comme la hausse des salaires et pire, celle des prestations retraites ne suit pas le même rythme, les Français perdent du pouvoir d’achat.

Leur pouvoir d’achat est aussi rogné par le fait que la rémunération de leur livret A (1 %) et de leur contrat d’assurance-vie en fonds euros (+/- 1 %) ne suit pas le rythme effréné de la hausse des prix.

Comme le reconnaît Véronique Baron, l’une des associés-fondateurs de La Centrale des SCPI (www.centraledesscpi.com), le premier réseau d’épargne digitale français : « Les clients qui nous contactent au 01.44.56.00.23 ont l’impression d’être pris dans un étau financier dont ils ne peuvent se sortir. Afin d’en desserrer les mâchoires, ils se tournent massivement vers la classe d’actifs qui les protège le mieux des méfaits de l’inflation, l’immobilier et donc les SCPI. »

Quels sont les placements qui protègent de l’inflation tout en continuant à percevoir des revenus ?

Les seuls placements qui protègent de l’inflation tout en continuant à percevoir des revenus sont les obligations indexées sur l’inflation et l’immobilier. S’agissant des premières, il n’est pas possible aux épargnants d’en acheter directement.

Pour ce qui concerne l’immobilier, le fait que les loyers soient indexés sur l’inflation permet de préserver son pouvoir d’achat. Cependant, investir seul dans un appartement locatif induit des contraintes de gestion et des risques d’impayés. Le montant des taxes foncières, celui des primes d’assurance, des charges de copropriété et des travaux suivra aussi une pente ascendante. Dans ces conditions, il est préférable de placer son argent en parts de SCPI de rendement.

Pourquoi les SCPI sont-elles efficaces contre l’inflation ?

Les SCPI de rendement sont le seul placement vraiment efficace contre l’inflation parce qu’elles permettent d’augmenter réellement son pouvoir d’achat. Les meilleures SCPI rapportent autour de 6 % nets par an, et ce sans la moindre contrainte de gestion. La perception de dividendes mensuels ou trimestriels constitue donc une bouffée d’oxygène pour le pouvoir d’achat des investisseurs.

La diversification des actifs composant le patrimoine des SCPI de rendement (bureaux, commerces, locaux d’activités, entrepôts, immobilier en lien avec la santé et l’éducation) permet de ne pas dépendre d’une seule typologie d’actifs et de panacher son portefeuille SCPI en mixant au moins trois SCPI.

De même, le fait que les sociétés de gestion acquièrent de plus en plus d’immeubles en dehors de nos frontières en zone euro et dans le reste du continent européen offre la possibilité aux investisseurs de profiter d’une inflation moins élevée qu’en France. Les SCPI européennes bénéficient aussi d’un atout fiscal considérable puisque leurs dividendes ne sont pas assujettis aux prélèvements sociaux au taux de 17,2 %.

Enfin, le prix des parts des SCPI est régulièrement revalorisé puisqu’il a augmenté en moyenne de 1,12 % en 2020 (la revalorisation des prix de 2021 n’est pas encore connue). Investir en SCPI de rendement constitue donc l’arme absolue contre l’inflation, cette inflation qui fait si peur aux épargnants.

Comment trouver les meilleures SCPI anti-inflation ?

Au 31 décembre dernier, le marché des SCPI en comptait 209. Ce nombre important fait légitimement penser qu’il n’est pas possible de toutes les connaître et encore moins de les analyser. Bien sûr, il ne faut pas hésiter à lire les classements SCPI et à effectuer des simulations SCPI mais rien ne vaudra jamais les conseils SCPI avisés de professionnels.

Il faut d’autant plus recourir à des spécialistes des SCPI que le prix de leurs parts est identique quel que soit le canal de distribution. Il n’existe pas d’inflation du prix des parts des SCPI. Il est en revanche possible de bénéficier de services supplémentaires sans bourse délier : aide pour remplir sa déclaration d’impôts, ligne téléphonique dédiée, espace personnel sur leur site Internet, utilisation d’un agrégateur SCPI et celle de SCPI-SIGN, le logiciel de signature électronique d’achat de parts de SCPI en ligne.

Ainsi que le note Thibault Le Coail, manager au sein de La Centrale des SCPI : « Si vous souhaitez ne plus avoir de sueurs froides en constatant que le prix de votre caddie, de votre essence et de votre électricité a encore augmenté, il vous suffit de venir vous renseigner au 01.44.56.00.23 pour retrouver le sourire et reprendre en main la gestion de votre patrimoine. »

L’inflation est - hélas - partie pour durer. Dans ces conditions, faut-il la subir ou augmenter son pouvoir d’achat ? La réponse à cette question tombe sous le sens. Le meilleur moyen de lutter contre l’inflation est d’investir en SCPI de rendement dont les meilleures rapportent autour de 6 % par an.

Cependant, parce que toutes les SCPI ne se valent pas, il faut recourir aux services de spécialistes des SCPI, tels ceux de La Centrale des SCPI (01.44.56.00.23), le premier comparateur SCPI du marché. Les appeler ne coûte rien mais permet en revanche de ne plus craindre l’inflation.

Dans son ouvrage La Liberté du choix, l’économiste américain Milton Friedman écrivait que « l’inflation est une maladie dangereuse et parfois fatale. » Elle est assurément fatale pour les épargnants trop confiants dans leurs contrats d’assurance-vie en fonds euros mais certainement pas pour ceux qui investissent en SCPI de rendement.

Avertissement

L'investissement dans une SCPI n'est pas garanti, tant du point de vue des dividendes perçus que de celui de la préservation du capital. Les SCPI dépendent en effet des fluctuations des marchés immobiliers. Avant toute décision d'achat de parts de SCPI, faites-vous conseiller par un professionnel afin d'être certain(e) que ce placement correspond à votre profil patrimonial. Enfin, comme tout investissement immobilier, tenez compte du fait que les SCPI sont des placements de long terme dont la durée de détention minimale ne saurait être inférieure à huit ans.