15062024

Retour

Tendance

Immobilier : les impayés de loyer explosent en septembre

Expulsion - déménagement - impayéLes relances de loyers ont augmenté de 31 % sur un an. Pour l’Ile-de-France, de deux fois plus.

 

 

 

Alors que la trêve hivernale vient de commencer, les chiffres que vient de publier l’agence en ligne Imodirect sont pour le moins préoccupant.

« En septembre 2023, les impayés de loyers augmentent, et ce sur l’ensemble du territoire national, explique dans un communiqué Arnaud Hacquart, président-fondateur d’Imodirect. L’augmentation se poursuit non seulement sur une courte période, puisqu’ils sont en hausse par rapport au mois d’août 2023, mais surtout, ils explosent si l’on compare la situation par rapport à la même période l’an dernier ! »

Sur le territoire hors Ile-de-France et 10 plus grandes villes, les relances de loyers progressent de 31 %. En se focalisant sur l’Ile-de-France, elles bondissent de 62 % alors que les impayés de longue durée représentent en septembre 2023 3,6 % des baux. En reculant la période de référence sur le même territoire, c’est effectivement d’une explosion dont il s’agit puisque ces impayés sont supérieurs de 300 % à ceux de mars 2020.

« Alors qu’elle avait été protégée du phénomène jusqu’au début 2022, L’Ile-de-France s’aligne aujourd’hui avec la moyenne nationale de 3,5 % d’impayés pour les relances à J+30 », fait savoir Imodirect, qui prédit une hausse à 4 % et un printemps 2024 « particulièrement chargé » en expulsions.

C’est la transformation des impayés à J+1 en impayés à J+30 qu’il faudra surveiller : les premiers concernent maintenant presque un quart des baux de l’Hexagone alors qu’ils étaient sous la barre des 10 % en mars 2022 pour les 10 plus grandes villes hors Ile-de-France ou en mars 2020 pour le reste du territoire hors Ile-de-France.