05062023

Retour

Tendance

Immobilier ancien : sursaut des ventes en volume en 2015

Selon le Conseil supérieur du notariat, les volumes des ventes de logements anciens sont nettement repartis à la hausse depuis début 2015. Les prix enregistrent quant à eux un léger rebond depuis l’été.

Après plusieurs années moroses et un début d’année 2015 catastrophique, l’immobilier ancien renoue avec la croissance. En France, entre octobre 2014 et octobre 2015, les volumes des ventes de logements anciens sont en hausse de 4,5%, soit 753 000 transactions réalisées, selon les estimations du Conseil supérieur du notariat rendues publique mardi 8 décembre 2015. On est cependant loin du rythme des années 2000 où les ventes annuelles dépassaient largement les 800 000 transactions. Sur l’année, les prix de vente sont en recul à - 1,7% sur la France entière et même - 2,3% en province, mais « sur les trois derniers mois la tendance s’inverse », constate Thierry Thomas, président de l’Institut notarial de droit immobilier. Au troisième trimestre 2015, le prix des appartements anciens est en hausse de + 0,4% et celui des maisons de + 0,5%. Les avants-contrats signés récemment accréditent la tendance d’une stabilisation des prix. A Paris, locomotive du marché, la barre des 8 000 € le m2 a de nouveau été franchie au mois d'octobre 2015 avec 8 030 € en moyenne. La projection pour janvier 2016 est celle d'une très légère hausse à 8030 €. Autre phénomène : l’écart se resserre entre quartiers parisiens : les prix vont de 6 000 € pour le quartier moins cher à 14 000 € en moyenne pour le plus cher. Un bien de 196 m2 dans le 7ème arrondissement a récemment trouvé acquéreur pour 30 000 € le m2. Un record. Confiants sur le dynamisme des ventes, les notaires s’inquiètent néanmoins de l’impact de la hausse des droits de mutation de 3,80% à 4,50% au 1er janvier 2016 décidée par la plupart des départements français à l’exception de quatre d’entre eux.