22052024

Retour

Tendance

Des déséquilibres persistants dans l’immobilier de bureau


openspaceKnight Frank dresse le bilan du marché des bureaux d’Ile-de-France au 1er semestre 2023. Une baisse de la demande qui redéfinie la stratégie des entreprises.

Des performances amoindries par les réductions de surfaces et les renégociations
Après un début d’année assez calme, l’activité s’est légèrement redressée au 2e trimestre. « Près de 450 000 m² de bureaux ont été placés en Ile-de-France sur la période, soit une hausse de 9 % par rapport aux trois premiers mois de 2023. Ce résultat porte à 864 000 m² la somme des surfaces de bureaux commercialisées au 1er semestre 2023, un volume inférieur de 20 % à celui de la même époque l’an passé et en retrait de 16 % par rapport à la moyenne décennale » annonce Guillaume Raquillet, directeur du département Bureaux chez Knight Frank France.
Confrontées à la dégradation de la situation économique et à plusieurs enjeux RH stratégiques (transformation des modes de travail, difficultés de recrutement, etc.), les entreprises prennent aujourd’hui plus de temps pour mûrir leurs projets immobiliers. « Les entreprises doivent concilier amélioration de leurs bureaux et maîtrise des coûts, problématiques auxquelles nombre d’entre elles répondent en réduisant la taille des surfaces louées. Cette tendance se double d’une propension croissante des entreprises à renégocier leur bail plutôt qu’à déménager, notamment à Paris en raison d’un nombre limité d’opportunités et de la hausse des valeurs locatives » explique Guillaume Raquillet.
La baisse de la demande a affecté l’ensemble des créneaux de surfaces au 1er semestre 2023, avec un recul de 20 % en un an des prises à bail de bureaux de moins de 1 000 m² et de 14 % de ceux compris entre 1 000 et 5 000 m². Les surfaces supérieures à 5 000 m² affichent un recul encore plus marqué de 29 % malgré un nombre d’opérations multiplié par deux en un trimestre.

L’offre disponible atteint des sommets
Orienté à la hausse depuis la fin de 2019, le volume de l’offre disponible de bureaux en Île-de-France a continué de progresser au 1er semestre 2023 et culmine désormais à près de 4,5 millions de m². La hausse est de 12 % sur un an, liée au ralentissement de l’activité locative ainsi qu’à la remise sur le marché de surfaces rénovées et en état d’usage. « Cette tendance ne devrait pas s’inverser à court et moyen termes compte tenu de l’intérêt quasi exclusif des grands utilisateurs pour le neuf-restructuré. Le sujet du devenir du stock obsolète est donc plus que jamais à l’ordre du jour » souligne Guillaume Raquillet. La hausse de l’offre disponible tient également à la poursuite des livraisons de surfaces neuves-restructurées, avec plus de 180 000 m² de bureaux achevés depuis le début de 2023 dont 51 % sont encore disponibles. Ces surfaces s’ajoutent en outre aux 390 000 m² livrés en 2022 et toujours proposés à la location.

PL