02122022

Retour

Assurance vie

Assurance vie : la collecte s'essouffle en juin


livreta1

Si la collecte nette est restée positive le mois dernier, elle est toutefois la plus faible depuis décembre 2020 à +0,6 Md€. La dégradation du contexte économique a amené les ménages à privilégier l’épargne de précaution et notamment le Livret A dont le taux est et sera à nouveau réévalué prochainement. 

En juin, la collecte nette de l’assurance vie progresse de +0,6 md€, contre 1,9 Md€ au mois de mai et 2,2 Md€ en avril, selon les derniers chiffres publiés par France Assureurs. Cette collecte est la plus faible depuis le mois de décembre 2020. L’année dernière, à pareille période, la collecte nette avait atteint 1,7 Md€. L’encours des contrats d’assurance vie s’établit dorénavant à 1 821 Md€.

A noter toutefois que juin est traditionnellement un mois moyen pour l’assurance vie. Lors de ces dix dernières années, trois décollectes ont été enregistrées, en 2012, 2013 et 2020. « Le mois de juin 2022 marque une réelle rupture, sachant que depuis août 2021, la collecte nette moyenne était supérieure à 2 Md€ », fait remarquer Philippe Crevel, directeur du Cercle de l’Epargne pour qui la dégradation du contexte économique a amené les ménages à privilégier l’épargne de précaution et notamment le Livret A dont le taux est et sera à nouveau réévalué (il est sur le point de passer à 2% avant d’atteindre très probablement la barre des 3% en février prochain).

Le rendement des fonds euros est en valeur réelle négatif. En prenant en compte les prélèvements obligatoires, il est inférieur à celui du Livret A et du LDDS. «Cette situation sans précédent explique, sans nul doute, la décollecte enregistrée sur les fonds euros », ajoute Philippe Crevel dans son analyse sur la situation. Il est à remarquer cependant qu’en valeur réelle, c’est-à-dire déflaté de l’inflation, le rendement du Livret A, même à 2 ou 3% est lui aussi en terrain négatif.

Il est d’ailleurs intéressant de voir que malgré la baisse des cours des actions, la collecte demeure positive pour les unités de compte, les épargnants continuant à placer leur épargne en partie sur les marchés financiers en acceptant une prise de risque accrue.

A l’échelle du premier semestre 2022, les chiffres demeurent très bons. Sur cette période, les cotisations en assurance vie ont atteint 76,4 Md€ (+0,7 Md€ par rapport au 1er semestre 2021). La part des cotisations en UC s’établit à 41 %, à comparer à 39 % pour l’ensemble de l’année 2021.

Toujours sur le premier semestre, la collecte nette s’établit à +12,1 Md€, supérieure de 1,8 Md€ à celle des six premiers mois de 2021. Elle a été de +20,9 Md€ pour les UC et de -8,8 Md€ pour les fonds euros.

PBB