30052024

Retour

Marché

Renouvellement des adhésions : l'Orias s'alarme


Orias2Alors que le renouvellement 2023 entre dans sa dernière ligne droite, Il est urgent que les intermédiaires en assurance, banque et finance s’activent, lance l’Orias. D’autant plus qu’avec la réforme du courtage certaines formalités diffèrent. Explications.

Richard Restuccia, le président de l’Orias n’y va pas par quatre chemins : “Il y a urgence à réagir”. Ce cri d’alarme s’adresse aux courtiers d’assurance, mandataire d’intermédiaire d’assurance, courtier en opérations de banque et services de paiement, mandataire d’intermédiaire en opérations de banque et en services de paiement qui n’ont pas encore renouvelé leur adhésion au registre unique des intermédiaires en assurance, banque et finance.

Et pour cause, avec l’application de la réforme du courtage les modalités changent. Concrètement, ces intermédiaires doivent désormais adhérer à l’une des 7 associations d’autorégulation du courtage. Et fournir à l’Orias une attestation d’adhésion qui confirme cette action. Pour Richard Restuccia, pas de doute, “les intermédiaires, au quotidien, font des choses bien plus compliquées chaque jour. Le fait est qu’il nous faut ce papier. Et qu’il est temps pour eux de réagir”.

D’autant plus que la réforme a été entérinée par le Conseil Constitutionnel le 21 octobre 2022 et que comme le précise Jérôme Speroni, secrétaire général de l'Orias, “elle doit entrer en vigueur le 1er mars, et nous ne sommes pas en mesure de proposer une période de sympathie ou de tolérance”. Les faits sont là : le 2 mars les personnes qui n’auront pas été renouvelées seront radiées et ne pourront plus exercer leur activité. Elles devront alors procéder à une nouvelle demande d'immatriculation.

“Le renouvellement est une procédure allégée par rapport à l’adhésion. Cela vaut donc le coup de prendre le temps dès aujourd’hui de se tourner vers une association”, insiste Richard Restuccia.

Site Internet opérationnel

C’est ainsi que depuis la mi-janvier l’Orias, mais aussi les associations d’autorégulation du courtage et les syndicats des différentes professions ne cessent de communiquer sur le sujet. “L’information semble ne pas avoir touché autant de monde que nous le souhaitions”, constate Richard Restuccia.

Le secrétaire général cite comme exemple le garagiste qui propose à ses clients une garantie panne. “Même si ce n’est pas le cœur de son métier, il doit désormais adhérer à une association d’autorégulation et donc nous fournir le document nécessaire pour le renouvellement de son adhésion. Il ne s’agit pas, comme auparavant de payer sa cotisation” Pour ceux qui sont au courant, aucune excuse n’est recevable. “Certains confrères râlent, y vont à reculons. Ce n’est pas entendable, il faut le faire et vite”, martèle Richard Restuccia.

Les critiques concernant les problèmes informatiques de l’Orias sont également balayées. Le secrétaire général est clair sur le sujet : “Les couacs de notre système informatique étaient d’actualité en 2022. Ils faisaient suite à une migration informatique pour s’adapter notamment à la réforme du courtage. Les fonctionnalités de renouvellement sont depuis au rendez-vous, le site fonctionne, il est parfaitement opérationnel. Évidemment il reste perfectible et nous mènerons d’autres travaux le moment voulu ”. Cela n'empêchent pas certains retours de CGP qui trouvent que l'Orias met plus de temps à valider leur renouvellement  (une fois tous les documents remis) que les années précédentes.

L’Orias met également en avant les recrutements qui ont été effectués pour gérer le surplus de travail. Pour le président, pas de doute, “l’équipe est efficace, elle a été bien préparée”. Et lorsqu’on évoque avec lui les critiques concernant le fait que personne à l’Orias ne décroche lorsqu’on les appelle, Richard Restuccia s’emporte : “à un moment donné soit on passe notre temps à répondre aux appels soit on travaille et on procède aux renouvellements. Évidemment, tous les messages sont écoutés et traités. Cela ne sert donc à rien d’en laisser 15”. Certains CGP notent toutefois que le numéro de téléphone de l'Orias n'est plus présent sur la home page de leur site Internet...

CD