23072018

Retour Vous êtes ici : Accueil Au sommaire des magazines Juillet/Août 2018 - n°294

DOSSIER : Réforme DDA, êtes-vous prêt ?

juillet-aout

L’ordonnance n°2018-361 du 16 mai (JO du 17 mai) transcrit dans notre droit national la directive dite DDA. Elle institue un carcan de règles avec pour principe général : « agir de manière honnête, loyale et non trompeuse, dans l’intérêt des clients ». Retrouvez dans ce numéro, un dossier complet sur ces nouvelles règles avec entre autres les explications de Me Isabelle Monin Lafin (Astrée Avocats).

Commander le numéro

AU SOMMAIRE DU MAGAZINE

180701_sommaire

IMMOBILIER : SCPI, les indépendants sont-ils plus performants que les bancaires ?

Juillet-Août

On pourrait croire que les sociétés de gestion vont mieux performer lorsqu’elles sont indépendantes d’un groupe bancaire ou d’assurances. Les gérants auraient davantage les mains libres pour capter les opportunités. En vérité, les données de TRI (source IEIF) ne le confirment pas vraiment !

Commander le magazine

L'INVITE DU MOIS : Valérie Plagnol, économiste : « Le balancier de la réglementation est peut-être parti trop loin»

Juillet-Août

Longtemps à la tête de la recherche économique de grands établissements financiers en France et à l’étranger, Valérie Plagnol nous livre ses réflexions sur l’économie mondiale et l’épargne, les risques macro- économiques à anticiper et les nouvelles approches en matière d’investissements. Malgré la lourdeur de la règlementation, elle parie à l’avenir sur une diversité d’acteurs pour conseiller les épargnants.

Commander le numéro

L'HUMEUR DE GEF

Feu rouge

Le joueur de tennis Gaël Monfils, à l’ouverture du tournoi de Roland Garros, fait la pub du site eToro (enregistré à Chypre) qui propose du trading de « crypto-actifs » au grand public. L’AMF réagit sur Twitter : « Plus facile de gagner des matchs à Roland Garros que de gagner de l’argent en tradant des crypto-actifs ? L’AMF rappelle à Gael Monfils que c’est au mieux très risqué, au pire une arnaque ». Comme un gendarme qui vous dirait « c’est mal de griller un feu rouge »...

Tweet assassin

L’économiste Nicolas Bouzou s’insurge sur Twitter contre le RGPD : « C’est une réglementation inextricable pour de nombreuses entreprises et cela risque de nous empêcher définitivement d’avoir des Gafam et des Batx* européens. C’est la pire face de l’Europe, apeurée, bureaucratique et inconséquente ». Voilà qui rappelle la boutade d’Emma Marcegaglia, l’ex-dirigeante du patronat italien : « d’une innovation les Américains font un business, les Chinois, une copie, les Européens, une réglementation ».

* Batx désigne, face aux Gafam (Google, Amazon, Facebook, Apple, Microsoft), les géants du web chinois : Baidu, Alibaba,Tencent et Xiaomi, hégémoniques en Asie.

Inspiration

Amiral Gestion a envoyé début mai une escouade de gérants à la conférence annuelle à Omaha du célèbre fonds Berkshire Hathaway, de Warren Buffett. On comprend mieux pourquoi son fonds amiral, Sextant Grand Large, est dans le top 10 des flexibles monde sur trois, cinq, huit ou dix ans !

Razzia sur la chnouf

C’est l’ébullition à la Bourse de Toronto sur les producteurs de cannabis : rachat de MedReleaf par Aurora Cannabis, pour 2,9 Md$ canadiens, après l’acquisition en début d’année d’un autre rival, Cannimed pour 1,1 Md$ canadiens. Un autre canadien, Aphria, a pour sa part acquis Nuuvera pour 444 Md$ canadiens, en mars dernier. Quant à Canopy Growth Corp, il a racheté Tweed Joint Venture. Aurora, nouveau leader mondial, pèse 4,5 Md$ canadiens (3 Md€), pour un chiffre d'affaires de... 18,1 M$ sur l'exercice achevé en juin 2017 et... 13 Md$ de pertes !

Film d’horreur

La Banque postale lance une surprenante campagne de pub dans le registre escape game sur les réseaux sociaux : « Si vous aimez avoir peur... vous allez être déçu ! Devenez propriétaire sans crainte ». De même à la télé. A lire les communiqués du HCSF selon lequel « la dynamique du crédit à l’habitat justifie une vigilance particulière », c’est plutôt les banques qui jouent à se faire peur.

Secret défense

« Les versements sur les supports unités de compte représentent 14 Md€, soit 29 % des cotisations », annonce fièrement la FFA. Question posée à Bernard Spitz, son président, « à quoi correspondent ces UC ? » Des structurés, des ETF, des fonds flexibles, des SCPI ou OPCI... ? « 55 % en actions et le reste en divers placements », commente-t-il. Pourquoi un tel secret ?