29112022

Retour

DOSSIER : Produits structurés : la ruée vers l’or

Novembre

Le produit de placement est largement plébiscité depuis trois ans. Et plus particulièrement depuis le début de l’année qui a vu les taux d’intérêt et l’incertitude monter d’un cran. Ces outils apparaissent aujourd’hui comme le meilleur moyen de voir son capital protégé, voire garanti, tout en percevant un rendement intéressant. A l’heure où l’inflation devient galopante, ces avantages font la différence par rapport aux autres classes d’actifs.

Commander le numéro

AU SOMMAIRE DU MAGAZINE

221101_sommaire

A LA UNE : Les Globes de la Gestion 2022, Talents confirmés et nouvelles recrues !

Novembre

Les Globes de la Gestion sont l’un des événements qu’apprécient nos lecteurs. Ils sont aussi prisés des professionnels, indépendants du patrimoine, banquiers privés, family officers, sélectionneurs de fonds… La 11e édition a rempli son office dans une chaleureuse ambiance de rentrée des classes !

Commander le numéro

LE PORTAIT : Pierre-Loïc Besse, l’irréductible Lyonnais

Novembre

Pour ce Lyonnais pur jus, faire ses classes de banquier privé à Paris a été un sacrifice. Lui qui rêvait de rejoindre l’équipe de l’Olympique lyonnais a décidé de revenir dans la Capitale des Gaulles pour créer un cabinet de multifamily office juste avant… d’en ouvrir un nouveau à Paris ! Portrait d’un CGP heureux.

Commander le numéro

L'HUMEUR DE GEF

Y’a du boulot !

Dans le top 10 de l’image des grandes entreprises auprès du public (baromètre Postenak Ifop sept. 2022) entre pour la première fois le Crédit Mutuel mais avec seulement 49 % de bonnes opinions. Au palmarès des banques, on trouve en queue BNP Paribas (21 %), la Banque postale (20 %) et LCL (15 %). Côté assureurs émergent en tête MAIF (52 %) et Macif (45 %) loin devant Axa et Aviva. *FR0010923375

Bonimenteur

Le forum de l’investissement immobilier à Bordeaux les 24 et 25 septembre au Stade Matmut valait le détour ! A côté d’exposants tout à fait sérieux, on pouvait rencontrer toutes sortes de magiciens comme cette « fleuriste financière » se présentant comme « killeuse fiscale, hakeuse de retraite, détective immobilière, optimisatrice d’épargne »…

Mysoginie

C'est la septième année que Citywire étudie, à partir de sa base de données de gérants de fonds, l’évolution du nombre de femmes gérantes de fonds dans le monde entier. Le nombre de gérantes n'a augmenté que de 1,7 % en sept ans, selon le rapport « Alpha Female » 2022 de Citywire. Soit un ratio de 12 gérantes pour 100 gérants !

Pari gagnant

Les étrangers fortunés s’étaient détournés ces derniers mois du marché de l’immobilier parisien. « Ils sont de retour », comme l’a annoncé Thierry Delesalle, le président de la commission des statistiques des notaires du Grand Paris, lors d’une conférence consacrée au marché immobilier francilien. La flambée du dollar par rapport à l’euro explique le rush sur les beaux quartiers de la capitale.

Bugs répétés

Le collège de l’AMF va se pencher sur « les difficultés rencontrées par des épargnants dans l’usage de leur plan d’épargne en actions (PEA) » (5,1 millions à la fin de 2021, pour un encours de plus de 111 Md€). Le groupe de travail devra identifier les dysfonctionnements les plus problématiques et proposer des solutions. Les réclamations liées au PEA, qui fête ses 30 ans cette année, ont doublé l’an dernier et sont devenues le premier motif de saisine du médiateur de l’AMF en 2021 ! En cause, notamment, le délai de transfert en cas de changement d’établissement et l’impossibilité de vendre ou acheter des titres, les conditions d’éligibilité des titres et l’impossibilité de rectifier une erreur d’exécution.

Très remontée…

Laure Bellamy, CGP à Caen, vitupère contre les « vendeurs de produits pourris ». « Quand un soidisant "CGP" vend un produit à 12 % de rémunération pour sa pomme, avec une rentabilité à 10 %… Ça pue l'arnaque. Alors ne nous dites pas "Ben, je ne savais pas... la plaquette était belle... J'espère que la justice fera son travail jusqu'au bout, que ces CGP seront condamnés. Que les associations s'impliqueront plus sur la qualité des produits vendus ». /p>

Tricherie

Selon une étude de l’Institut économique Molinari, le Conseil d’orientation des retraites oublie en moyenne 33 Md€ de déficit des retraites par an depuis 2002 ! Les déséquilibres des retraites des fonctionnaires sont totalement oubliés ! « Des déséquilibres qui sont un facteur explicatif du caractère systématique des déficits publics depuis le contre choc du babyboom » ! Ainsi, « le déficit des retraites est en moyenne huit fois plus élevé que celui calculé par le COR depuis 2002 ». On comprend l’urgence d’une réforme…