21022024

Retour

Gestion d’actifs

WisdomTree mise sur les entreprises privées des marchés émergents

emerging

WisdomTree annonce le lancement d’un ETF reproduisant un indice reposant sur la performance d’actions émergentes non publiques. Depuis le krach de mars 2020, les sociétés privées de cette zone ont surperformé leurs homologues publiques de 28,7%.

WisdomTree, le spécialiste des fonds indiciels cotés en Bourse (ETF) vient d’annoncer le lancement de l’ETF WisdomTree Emerging Markets ex-State-Owned Enterprises ESG Screened UCITS ETF (XSOE). Il est coté aujourd’hui sur le London Stock Exchange, Börse Xetra et Borsa Italiana. Le total des frais sur encours s’élève à 0,32 %.

Cet Indice, publié depuis 2014, vise à reproduire la performance des actions émergentes d’entreprises non publiques, excluant donc les sociétés dont le gouvernement détient plus de 20 % des actions en circulation. L’Indice vise également à exclure les entreprises ne respectant pas les préceptes de l’univers ESG. Initialement lancé sur NYSE Arca en 2014, WisdomTree Emerging Markets ex-State-Owned Enterprises ESG Screened UCITS ETF fera partie de la gamme de stratégies de WisdomTree qui n’investissent pas dans les entreprises publiques et dont les encours s’élèvent aujourd’hui à 5,8 Md$.

« Au fil du temps, l’influence des gouvernements sur les entreprises publiques peut donner lieu à des activités assez importantes, et plutôt inefficientes, indique Aneeka Gupta, Directrice au sein de l’équipe recherche pour WisdomTree. Cette influence peut plafonner le potentiel de croissance de ces entreprises à long terme au sein de leurs économies émergentes respectives. Une part importante des indices actuels des marchés émergents sont constitués d’entreprises publiques, ce qui augmente le risque pris par les investisseurs dans leur exposition aux marchés émergents. Les entreprises publiques exercent plutôt dans les anciens secteurs de l’économie ». Or, pour la responsable de WisdomTree, la croissance à venir proviendra plutôt des segments innovants, domaine dans lequel les marchés émergents disposent d’un indéniable avantage.

Depuis le 31 décembre 2007, les entreprises privées des marchés émergents ont sensiblement surperformé les entreprises publiques de 93,85 %, précise l’émetteur d’indice. Les marchés émergents connaissent une forte reprise à la suite du krach des marchés en 2020. Durant cette période, les entreprises privées ont surperformé les entreprises publiques de plus de 28,7 %.

Parmi les conditions actuellement favorables à un investissement potentiel sur les marchés émergents : la dépréciation du dollar américain, la reprise de l'inflation, l’attractivité des valorisations et la hausse des cours des matières premières.

PBB