24042024

Retour

Actualité des sociétés

Sale temps pour la gestion collective en juin

La quasi-totalité des OPCVM de droit français a enregistré des rachats selon les données publiées récemment par Europerformance.

A l’image de la météo, la gestion collective a connu un mois de juin particulièrement agité, pour ne pas dire plus.

Sur les dix grandes catégories de placement référencées par Europerformance, seule celle des fonds d’obligations convertibles (+ 3,39 millions d’euros) affiche une collecte positive grâce à un regain d’intérêt pour les emprunts internationaux (+ 33,08 millions). Exception faite des fonds immobiliers (+ 63,32 millions) dont les chiffres sont décalés de deux mois, tous les autres OPCVM ont connu des rachats. La palme du plus fort recul revient aux fonds de trésorerie (-25 milliards d’euros).

Quant aux produits investis en actions, ils ne sont pas en reste (-1,96 milliard) en raison notamment d’importants dégagements sur les fonds d’actions internationales (-1,37 milliard). Dans la tourmente, seuls les OPCVM d’actions européennes (+ 69,61 millions) parviennent à tirer leur épingle du jeu.