08082022

Retour

Nominations

Philippe Setbon est élu président de l'AFG

SEBTON

Réuni le 23 juin, le conseil d’administration de l’AFG a élu Philippe Setbon, ex-vice-président de l’association, en qualité de président, et ce pour une durée de trois ans. Mirela Agache Durand, Guillaume Dard et Fanny Wurtz sont nommés vice-présidents.

 

 

Désormais à la tête de l’Association française de la gestion financière, Philippe Setbon, directeur général d’Ostrum Asset Management, succède à Eric Pinon, qui a présidé l’association depuis 2017 et qui en devient président d’honneur, aux côtés de Paul-Henri de La Porte du Theil et d’Yves Perrier. « L’AFG, souligne Eric Pinon, est un acteur incontournable de notre écosystème, régulièrement consulté, écouté et considéré. Elle est la voix collective et unifiée de ses membres et compte dans les décisions politiques. Elle poursuit par ailleurs sa mission sur l’éducation financière, rouage indispensable à une implication des épargnants dans le financement d’une économique nationale et européenne durable, au bénéfice de tous. »

Plus d’un demi-siècle de bons et loyaux services

Le conseil d’administration de l’AFG a aussi procédé à l’élection de trois vice-présidents : Mirela Agache Durand, directrice générale de Groupama AM (ayant remplacé Philippe Setbon à ce poste en 2020), en charge des solutions d’épargne et de la finance durable, Guillaume Dard, président de Montpensier Finance, en charge de la poursuite des travaux engagés autour de la compétitivité et de la fiscalité, renouvelés dans leurs fonctions, et Fannie Wurtz, directrice de la division distribution & banques privées des métiers gestion passive & alternative d’Amundi, en charge de la distribution et du rayonnement international de l’association, nouvellement nommée.

« Nous sommes à une période charnière où le cadre normatif autour de la finance durable est encore en gestation, fait observer Philippe Setbon. L’AFG va travailler sur cette matière encore mouvante dans une démarche de dialogue constant et de co-construction avec les régulateurs et les pouvoirs publics. Elle portera également la voix de notre industrie sur plusieurs thématiques clés : souveraineté et coût de la donnée, compétitivité des cadres réglementaires et fiscaux, articulation gestion active et passive porteuse de valeur pour les investisseurs, renforcement de l’éducation financière. » Au service des acteurs de l’épargne et de l’économie,

L’AFG fédère les professionnels de la gestion d’actifs depuis maintenant 60 ans. En France, la gestion collective est représentée par 700 sociétés de gestion, dont les encours cumulés s’élèvent à 4 800 Md€.

ML