06122022

Retour

Immobilier

Investir dans l'Ancien, une nouvelle offre locative


img euodia gef 2022

La société d’investissement locatif clé en main se propose d’accompagner le client sur tout le parcours de cet investissement. Elle se focalise pour l’heure en France, dans les grandes métropoles et les villes dynamiques. Les opportunités ne manquent pas.

Investir dans l’Ancien, comme son nom l’indique, est une entreprise immobilière spécialisée dans l’ancien. C’est plus précisément une entreprise d’investissement locatif clé en main qui se propose d’accompagner l’investisseur tout au long du parcours de ce choix d’investissement. La société, créée par deux frères jumeaux Lior et Raphaël Pardo il y a quatre ans, s’occupe d’abord de trouver le bien désiré, rechercher les financements avec un courtier, traiter l’acquisition et les travaux de rénovation et enfin d’assurer la gestion locative du bien. Et ce, via un process digital. La clientèle est aussi bien particulière que professionnelle, à la recherche de biens anciens.

Les cibles se situent généralement dans les grandes métropoles françaises, susceptibles d’attirer un grand nombre de locataires. La solution la plus largement prescrite est celle du LMNP, fiscalement avantageuse pour l’acquéreur. Les mandats débutent à partir de 100 000 euros et vont jusqu’à plusieurs millions d’euros en fonction du bien requis. La moyenne tourne autour de 300 000 euros.

« Ce qu’il faut bien anticiper, c’est le prix des travaux, car dans l’ancien, ils peuvent atteindre des sommes importantes. En province on trouve de très belles opportunités dans des villes dynamiques qui attirent, par exemple, de nombreux étudiants », indique Lior Pardo. Dans ces cas-là, le rendement locatif peut se révéler très intéressant en avoisinant les 7%.

Selon les fondateurs d’Investir dans l’Ancien, le marché immobilier de l’investissement locatif est toujours porteur, même si certaines évolutions sont à prévoir au regard du contexte actuel. Avec la remontée de taux, les biens limites devraient moins facilement trouver preneurs ou à des prix en baisse. L’arrivée du DPE pénalisant les passoires thermiques va aussi bouleverser le marché puisqu’il va imposer de lourds travaux pour les biens les moins vertueux, sous peine de ne plus pouvoir être loués. Les professionnels capables de mutualiser les coûts de rénovation pourront, certes, faire de bonnes affaires.

La société a fait le pari d’investir dans l’ancien sur un marché très majoritairement dominé par le neuf assorti d’avantages fiscaux. Mais cette dernière catégorie n’est pas toujours exempte d’inconvénients comme celui d’une situation géographique pas toujours optimale ou d’un coût d’acquisition prenant en compte l’avantage fiscal…

PBB