28012022

Retour

L'HUMEUR DE GEF

Escrocs en stock

L’ACPR met à jour régulièrement sa liste noire des sites truands proposant, en France, des crédits, des livrets d’épargne, des services de paiement, des contrats d’assurance sans agrément. Rien qu’au troisième trimestre de cette année, 371 nouveaux sites internet ou entités ont été épinglés par le régulateur ! Quatre par jour !

Vengeance

Les dons aux associations d’intérêt public tels que les « think tanks » peuvent faire bénéficier, avec l’accord de Bercy, d’une réduction d’impôt de 66 %. Mais la direction générale des finances publiques vient de refuser ce droit à l’association Fipeco bien connue des économistes qui, selon elle, ne présente « aucun caractère éducatif ou scientifique ». Cela alors que son président François Ecalle vient d’être honoré par l’Académie des Sciences morales et politiques pour son travail pédagogique sur la gestion des finances publiques. Il ne fait pas bon critiquer la gabegie budgétaire actuelle !

Vous avez dit bizarre...

N26, la néobanque allemande créée en 2013 à Berlin, a réussi une levée de fonds de 900 M€. Revendiquant 7 millions de clients dont 1,7 en France, ce discounteur bancaire perd pourtant de l’argent, comme les autres néobanques ! Cette absence de rentabilité persistante n’empêche pas les investisseurs de leur accorder des valorisations exubérantes : 9 milliards pour N26, 33 pour Revolut, 55 pour Nubank. D’une levée à l’autre, leur valorisation grossit alors même que rien de significatif n’a changé ni dans l’offre ni dans la rentabilité.

Sujet tabou

Olivier Dussopt, ministre des comptes publics, s’en est pris à Charles Prats, le magistrat qui dénonce la fraude sociale massive. C’est très mal, déclare-t-il devant le Sénat, parce « cela contribue à saper sans fondement la confiance des Français ».

En vacance

Sur cinq ans le numéro 1 européen des résidences de tourisme Pierre et Vacances a fondu en Bourse de 85 % ! Plombé par une dette monstre de 1,1 Md€, l’entreprise à la recherche de partenaires capables de la recapitaliser n’est valorisée qu’environ 62 M€ ! Dur dur pour les actionnaires, les investisseurs particuliers qui ont cru aux promesses de la multi- propriété... et pour l’Etat qui a accordé un PGE de 240 M€ !

Clair comme... du charbon

Un client consulte son conseiller parisien sur une UC immobilière en SCI. Réponse cinglante du CGP : « Le manque de transparence et d’information est typique d’un produit réservé à une clientèle de détail dont on pense qu’elle ne saura pas comprendre ou interpréter les informations et qu’il est mieux de l’en priver ». Outre des frais annuels de plus de 3 % et un actif micmac (participations croisées, prêts entre SCI...), le CGP remarque que la société de gestion, filiale d’une grande banque, n’est même pas référencée dans la base Geco de l’AMF bien qu’elle gère près de 1 Md€ d’actifs. « Edifiant » conclut le mail envoyé au client...

Sous-doués

Dans une étude internationale comparative* cette même question est posée : « Imaginez que vous avez 100€ sur un compte d’épargne et que le taux d’intérêt est de 2 % par an. Après cinq ans, combien pensez-vous avoir : plus de 102 €, exactement 102€, moins de 102€, ne sait pas ». Les Allemands répondent correctement à 82 %, les Suisses à 79 %. Et les Français... à 42 %.

*Global Financial Literacy Excellence Center

 



S'abonner au magazine