01022023

Retour

L'HUMEUR DE GEF

Curieux

Pourquoi le comité Nobel a-t-il attribué sa distinction 2022 au macro économiste Ben Bernanke, patron de la Réserve fédérale de février 2006 à janvier 2014 ? Lui qui a axé ses travaux de recherches sur l’impact du crédit sur l’alimentation des crises, qui a avoué n’avoir pas vu venir la crise majeure de 2008 et qui, en injectant des milliards de dollars pour éviter une dépression, a installé les ressorts d’une nouvelle instabilité financière ! Il a fait passer le bilan de la FED de 800 milliards de dollars à plus de 4 000 milliards !

Crise

Patrick Artus, économiste de Natixis, estime que « la remontée des taux d’intérêt conduit à une crise des fonds d’investissement parce que le levier d’endettement n’est plus profitable et parce que la valorisation des dettes privées recule. Ils vont être acculés à vendre à perte leurs actifs » (Le Monde, 31 oct.).

Quatre arnaques par jour

L’ACPR met à jour régulièrement sa liste noire des sites proposant, en France, des crédits, des livrets d’épargne, des services de paiement ou des contrats d’assurance sans habilitation. 330 nouvelles inscriptions ont été ajoutées à cette liste au cours du troisième trimestre 2022 ! Quatre par jour ouvré.

Crack en stock

« La Bourse poursuit sa baisse : assisterons-nous à un crack économique occidental ? », tel est le titre d’une conf-call à laquelle on nous propose d’assister. Quel crack ? Avec un crack si le conférencier est un expert de haut niveau. Ou du crack (cocaïne) ? Pour parler du krach de la Bourse ?

Conflit d’intérêt ?

Sur LinkedIn, Thierry Philipponnat, chef économiste de Finance Watch, annonce démissionner du collège de l’AMF où il siégeait depuis 9 ans. « Les conditions ne sont plus aujourd’hui réunies pour que l’Autorité des Marchés Financiers fonctionne effectivement comme une autorité administrative Indépendante. De façon importante, cette question dépasse de loin la gestion des conflits d’intérêts tels qu’ils sont définis par la loi : la capture des régulateurs est un phénomène insidieux ». Et d’ajouter : « Indépendante, elle doit l’être vis-à-vis de l’État dont la tendance naturelle, quelle que soit la couleur partisane des gouvernements qui se succèdent, est de vouloir faire passer sa volonté politique avant le respect des règles ».

Dur dur...

Amundi cote en ce moment à son plus bas depuis cinq ans. Après avoir atteint 82 € en août 2021 l’action du leader européen de la gestion d’actifs (2 064 Md€ d'encours sous gestion) a fondu de moitié à 40,5 € le 12 octobre.

Délices d’initiés

Nouveau scandale aux Etats-Unis selon le Wall Street Journal. Cette fois ce sont plus de 2 600 officiels des agences gouvernementales (IRS, SEC, Ministère de l’environnement...) qui sont impliqués dans des délits d’initiés ou des investissements en totale contradiction avec leurs missions... Quand on sait les exigences imposées aux gérants d’actifs sur le trading personnel cette affaire laisse songeur...



S'abonner au magazine