17112019

Retour Vous êtes ici : Accueil Banque/CGP Visites mystère de l’AMF : encore des progrès à faire, même après MIF 2

Banque

Visites mystère de l’AMF : encore des progrès à faire, même après MIF 2

Les premières visites mystère de l’AMF dans des agences bancaires depuis l'entrée en vigueur de MIF 2 montrent une légère amélioration. Mais l’information sur les frais reste « lacunaire ». 

Depuis 2010, l’Autorité des marchés financiers (AMF) est une habituée des visites mystère qui permettent « d’observer le conseiller bancaire en situation de conseil en investissement ». Elle vient de publier le résultat de ses deux dernières campagnes menées en décembre 2018 et février 2019, les premières depuis l’entrée en vigueur de la règlementation MIF 2.

Scénarios « risquophobe » et « risquophile » 

Près de 220 visites mystère ont été conduites dans les 11 principaux établissements bancaires, sur tout le territoire, en reprenant un scénario « risquophobe » et un scénario « risquophile » et deux profils clients : le « prospect », venant solliciter des conseils pour investir 70 000 € à la suite d’une donation, le « nouveau client » souhaitant, ouvrir un compte de dépôt, effectuer un versement et souscrire un produit financier.

Selon l’AMF, si « la majorité des banques ont adapté leurs pratiques sous l’ère MIF 2 », notamment avec une amélioration du questionnement clients par les conseillers, il reste des marges d’amélioration sur l’évaluation des connaissances financières du client et sur « l’information donnée par le conseiller sur les frais, qui reste lacunaire », indique l’autorité.

Assurance vie en vedette

Côté produits, les conseillers bancaires proposent un nombre de produits de plus en plus élevé : 3,6 produits en moyenne contre 3,1 en 2015. L’assurance vie devient incontournable et est promue par 90% des conseillers bancaires. Mais le PEA est davantage proposé que par le passé. A noter aussi que les conseillers bancaires sont friands de fonds diversifiés et de fonds actions mais aussi de pierre-papier : ils proposent à leur client des SCPI ou OPCI dans plus d’un rendez-vous sur deux. Enfin, la gestion sous mandat est pour la première fois, fortement proposée, constate l'AMF.

Consultez >> l'étude complète 

Carole Molé-Genlis

Attachments:
File File size
Download this file (AMF visites mystère 2019.pdf)AMF visites mystère 2019.pdf 1549 kB