17062024

Retour

Marché

Banque privée : Martin Maurel et Rothschild & Co se fiancent

La banque privée Martin Maurel et Rothschild & Co doivent fusionner d’ici la fin de l’année. La nouvelle entité rassemblera plus de 3 000 collaborateurs et gérera 34 Md€ d’actifs.

Les mouvements s’accélèrent dans les banques privées en France : après Legal & General devenu Gresham Banque début 2016, les rumeurs sur Meescheart - qui n’ont pas été confirmée par la banque -, c’est au tour des banques Martin Maurel et Rothschild & Co d’annoncer leur intention de se marier d’ici à la fin de l’année.

Dans une interview parue dans les Echos du lundi 6 juin 2016, Lucie Maurel, directeur délégué de la Compagnie Financière Martin Maurel et David de Rothschild, président de Rothschild & Co, ont révélé que le nouvel ensemble devrait s’appeler « Rothschild Martin Maurel » et pèsera 34,3 Md€ d’actifs sous gestion.

Créée à Marseille en 1825 et implantée dans 7 villes dans l’Hexagone, Martin Maurel est l'une des plus anciennes banques privées familiales en France. Elle emploie 400 collaborateurs. Elle est valorisée pour l’opération à hauteur de 240 M€, soit l’équivalent de ses fonds propres. Elle détient 1,1 Md€ d’encours de crédit et gère 10 Md€ d’actifs dont 7 Md€ en banque privée. Elle a réalisé un produit net bancaire de 102 M€ en 2015 (+ 6,7%) pour un résultat net de 19 M€ (+ 13%).

Avec 2 800 collaborateurs répartis dans 40 pays, Rothschild & Co est davantage présent sur la gestion d’actifs. L’établissement gère 50 Md€ d’actifs (24 Md€ en France) dont 10 Md€ en banque privée.

Créer l'une des premières banques privées indépendantes françaises

Leur ambition est de « créer l’une des premières banques privées indépendantes en France », indiquent les deux établissements dans un communiqué commun qui précise « l’intégration de ces métiers s’appuierait sur la qualité des équipes en place et la complémentarité unique qui existe entre les deux groupes », autrement dit la fusion devrait se faire sans suppression de poste.

Le projet de fusion doit être soumis aux assemblées générales des deux banques courant septembre 2016 en vue de finaliser l’opération avant la fin de l’année.