21072024

Retour

Gestion d’actifs

OPC obligataires : une performance résistante au 1er trimestre 2018

D'après la Banque de France, la performance des OPC obligataires a résisté au cours du 1er trimestre 2018, contrairement aux fonds actions et diversifiés.

D'après les statistiques publiées par la Banque de France, la performance des OPC obligataires a fait preuve de résistance au cours du 1er trimestre 2018, contrairement aux fonds actions qui s'inscrivent dans le rouge.

Cette contre performance pèse d'ailleurs sur les fonds d'épargne salariale mais aussi sur les fonds diversifiés, dont une partie de leur portefeuille est investie en Bourse.

Toutefois, rappelons que sur l'ensemble de l'année 2017, les OPC actions avaient affiché un rendement annuel net de frais de gestion de 11,9 % contre 0,6 % pour les OPC obligataires

Pièce(s) jointe(s):
Fichier
Télécharger ce fichier (Etude Banque de France.pdf)Etude Banque de France.pdf