02022023

Retour

Gestion d’actifs

Amplegest met les bouchées doubles sur le pricing power


amplegest wall

La société de gestion, dans le giron du Groupe Cyrus, s'active pour développer ses deux fonds de pricing power concentrés sur les valeurs européennes, d’un côté, et américaines, de l’autre. Le contexte inflationniste est particulièrement favorable à ce type de gestion.

La société de gestion Amplegest, aujourd’hui dans le giron de Cyrus, met les bouchées doubles pour mettre en avant ses deux fonds de pricing power. Il faut dire que la période est particulièrement propice à ce style de gestion : face à l’inflation galopante qui touche aujourd’hui les grands pays développés, les entreprises capables de répercuter cette hausse dans leurs prix de vente sont clairement avantagées.

Raison pour laquelle Amplegest a décliné une nouvelle version de son fonds Pricing Power investi en valeurs européennes en une autre concentrée sur les valeurs américaines. De fait, les deux continents profitent des mêmes effets provoqués par des causes relativement identiques. Avec même une légère supériorité du côté du pays de l’Oncle Sam puisque la chute des indices locaux a été plus violente qu’en Europe (offrant de beaux points d’entrée) et que les entreprises américaines parviennent aisément à répercuter la hausse des coûts de production sur leurs prix de vente. De la sorte, il existe actuellement un vivier intéressant de valeurs profitant de ce fameux pricing power. Tout comme en Europe, comme l’a détaillé le nouveau patron du fonds fétiche d’Amplegest, Gilles Constantini lors d’une réunion d’information.

Les avantage du pricing power ne manquent, certes pas. Une entreprise capable de fixer ses prix protège en effet sa croissance et ses marges. C’est un concept durable qui s’affranchit des cycles économiques et s’adapte aux mutations actuelles (environnement volatile, nomadisation des consommateurs, concurrence exacerbée, guerre des prix).

Chez Amplegest, cette notion est portée par des tendances de long terme investies sur cinq thèmes : la transition énergétique, les marques exclusives, la digitalisation, le bien-être et les mobilités. Elle permet de se concentrer sur des valeurs aux fondamentaux particulièrement solides et familières avec les annonces de résultats meilleurs que prévus. « Opérationnellement, la hausse des taux et l’inflation ne challengent pas nos valeurs », a précisé la gérante du fonds Pricing Power US, Julie Jourdan.

Amplegest Pricing Power Europe est, de loin, le plus gros fonds de la société de gestion avec 280 M€ d’encours (la version américaine réunit déjà 84 M€). Au total, la boutique totalise 3,2 Md€ d’encours sous gestion. Octo AM, de son côté, l’autre société de gestion du Groupe Cyrus affiche quasiment 300 M€ d’actifs sous gestion.

PBB