28092022

Retour

Actualité des sociétés

Crystal organise une refonte de ses marques


PuzzlePartenariat

Le groupe de gestion privée indépendante vient d’atteindre la barre de 100 M€ de chiffre d’affaires à l’issue d’une vaste campagne d’acquisitions. Compte tenu de toutes ces opérations, Crystal s’apprête à rationaliser son portefeuille de marques.

Crystal fête ses 30 ans. Et ce n’est pas sans une certaine fierté que l’un de ses fondateurs, Bruno Narchal, a fait le point sur ce qu’est devenu le groupe. Grâce à l’appui d’Apax devenu majoritaire en 2020, le spécialiste de la gestion de patrimoine a pu mener à bien une vaste campagne de rachats lui permettant aujourd’hui d’afficher un chiffre d’affaires de 100 M€ avec 6,8 Md€ d’encours et 350 collaborateurs, dont 180 conseillers pour 50 000 familles clientes.

Cette boulimie d’acquisitions a clairement pour vocation d’imposer le Groupe Crystal comme l’un des principaux consolidateurs du marché français en matière de gestion patrimoniale. Et ce, en abordant tous les métiers nécessaires à la bonne gestion d’un portefeuille, aussi bien en BtoB qu’en BtoC.

Afin d’accompagner cette évolution réalisée au pas de charge (17 acquisitions ont été opérées en l’espace de15 mois), Crystal annonce d’ailleurs une refonte de ses nombreuses marques « pour gagner en lisibilité et créer des marques reflex dans chacune de ses activités », indique le groupe dans un communiqué. Cette refonte devrait être effective au début de l’année prochaine.

-Crystal devient ainsi la marque ombrelle de la société holding

-Laplace regroupera toutes les activités de conseil en gestion privée (Crystal Finance, Crystal Sport, Expert et Finance, Laplace ainsi que tous les noms des différents cabinets de conseil en gestion privée acquis récemment)

-Zenith Group fédèrera l’ensemble des activités produisant des produits d’investissement (WiseAM, Pierre By Crystal, CGEFI et Zenith Capital)

-Kwarxio sera la marque technologique regroupant l’ensemble des outils digitaux propriétaires.

Le groupe en a-t-il maintenant fini avec sa fringale de croissance externe ? Certainement pas si l’on en croit Benoît Lombard, directeur général délégué de Crystal, pour qui le mouvement de consolidation du secteur est loin d’être terminé, mouvement auquel il compte encore largement participer, au gré des opportunités intéressantes. Pour cela, il peut compter sur Benjamin Brochet, l’autre directeur général délégué de Crystal plus spécialement chargé de la croissance externe et de la gestion d’actifs. Cet ancien de Bain & Company et du groupe Edmond de Rothschild bénéficie d’un contexte plutôt favorable à la stratégie retenue en interne : Si l’on en juge par les résultats du dernier baromètre de BNP Paribas Cardif sur les CGP, ils sont 65% à envisager un projet d’acquisition ou de cession.

PBB