04122021

Retour

Immobilier

Nouvelle classification pour les SCPI et OPCI

scpi2

L’Aspim vient de rendre public une nouvelle classification des SCPI et OPCI pour mieux rendre compte de la diversité des actifs immobiliers. Huit qualifications succèdent aux quatre catégories actuelles.

Diversification des actifs immobiliers oblige : les sociétés de gestion réunies au sein de l’Aspim viennent de rendre public une nouvelle « segmentation économique » des SCPI et OPCI grand public qui se veut « plus explicite et permettant une meilleure comparabilité entre les véhicules ».

Huit qualifications succèdent aux quatre catégories actuelles (bureaux, commerces, spécialisées, diversifiées). Tout d’abord, sept typologies prépondérantes d’investissement ont été retenues pour les SCPI thématiques.

● Stratégie à prépondérance Bureaux

● Stratégie à prépondérance Commerces

● Stratégie à prépondérance Résidentiel (dont les actifs gérés)

● Stratégie à prépondérance Logistique et locaux d’activités

● Stratégie à prépondérance Hôtels, tourisme et loisirs (dont l’hôtellerie de plein-air)

● Stratégie à prépondérance Santé et éducation (dont les Ehpad, centres de santé, écoles, crèches)

● Stratégie à prépondérance alternatifs, correspondant à toute autre typologie n’entrant dans aucune des propositions précédentes (par exemple le secteur des infrastructures).

Rappelons que la stratégie bureaux, autrefois très dominante, ne représentait qu’environ la moitié de la collecte nette au 1er semestre 2021, alors que le thème émergent de la Santé et éducation en a capté le quart.

En outre, en ce qui concerne les stratégies diversifiées, qui constitue la 8e typologie, l’Aspim fixe de nouveaux seuils. Ainsi une stratégie pourra être qualifiée de diversifiée seulement si le fonds cible au moins trois typologies d’actifs différentes, sans qu’aucune ne dépasse 50 % de l’allocation totale en valeur. Quant à la méthodologie, l’Aspim explique que la classification est définie par la société de gestion elle-même sur la base de la composition effective du patrimoine du fonds.

Son actualisation sera réalisée chaque année selon une grille déclarative transmise par l’Aspim. Par l’intermédiaire de cette grille, le gestionnaire déclare si le fonds poursuit une stratégie d’investissement diversifiée ou s’il cible une typologie d’actifs prépondérante. Le choix de stratégie prépondérante reste de la responsabilité de la société de gestion.

JDE