06122022

Retour

Gestion d’actifs

LBPAM enrichit son offre en obligations convertibles ISR

fioleverte

LBPAM enrichit son offre en obligations convertibles ISR en lançant son premier fonds global. Cette création réaffirme la conviction de longue date de la société en faveur de cette classe d’actifs et de la finance durable.

 

La Banque Postale Asset Management étoffe sa gamme de fonds en obligations convertibles avec une nouvelle stratégie, LBPAM ISR Convertibles Monde, labellisée ISR. C’est une première exposition à l’univers international de la part du gestionnaire, dont l’expertise de l’équipe spécialisée en convertibles est reconnue, avec déjà plus de 1,2 Md€ d’actifs répartis sur six fonds. La création du nouveau fonds traduit la conviction de LBPAM en faveur d’une classe d’actifs qui a fait ses preuves et de la finance durable. Ouvert fin novembre avec un actif de plus de 65 M€,

LBPAM ISR Convertibles Monde souhaite offrir aux investisseurs l’opportunité de bénéficier des atouts des obligations convertibles internationales – à commencer par leur profil de rendement/risque convexe par rapport aux actions – avec une approche qui intègre la dimension « investissement durable ». Pour cela, l’équipe de gestion recourt à GREaT, la méthode propriétaire d’analyse ISR de LBPAM, ainsi qu’à son expertise « crédit » éprouvée.

Un univers large et diversifié

« Géré activement et de manière discrétionnaire par Damien Vermonet, expert en convertibles monde, Christine Delagrave et Brice Périn, codirecteur multi-actif, performance absolue et responsable de la gestion convertible, le fonds s’appuie également sur quatre gérants-analystes actions internationales, précise le communiqué de presse. Par ailleurs, l’équipe de gestion est épaulée par l’équipe de recherche fondamentale constituée d’une dizaine de spécialistes, par une équipe dédiée d’analystes quantitatifs et par son outil propriétaire d’aide à la décision Quito. » L’objectif de LBPAM ISR Convertibles Monde est de permettre aux investisseurs, sur des durées de placement recommandées d’au minimum cinq ans, de profiter de la hausse des marchés, avec un « parachute » qui provient de la convexité de ces emprunts hybrides que sont les convertibles, offrant par là même une protection en cas de baisse des marchés.

Le fonds est exposé à un univers large et diversifié, ce qui permet aux porteurs de parts de tirer le meilleur parti des complémentarités des gisements régionaux en termes de qualité de crédit et de secteurs d’activité. Les résultats de la stratégie de gestion peuvent être a posteriori comparés à la performance de l’indice Refinitiv Convertible Focus Global Hedged en euros, qui comprend plus de composantes que le fonds ne rassemble de lignes. Les droits d’entrée, qui peuvent théoriquement atteindre jusqu’à 6 % pour certaines classes de parts, sont à surveiller particulièrement. « Les convertibles, fait observer Brice Périn, constituent depuis longtemps une expertise phare de l’offre LBPAM. Ce nouveau fonds, qui est un support défensif [Synthetic Risk and Reward Indicator de 5, sur une échelle de 1 à 7] orienté sur le long terme et qui offre un couple rendement/risque attrayant, peut répondre aux besoins actuels des investisseurs. Son exposition internationale va permettre de profiter des différentes opportunités générées par le fort dynamisme des marchés primaires et la richesse des gisements. »

La Banque Postale AM – leader dans le domaine de l’ISR – est une entité détenue par la Banque Postale (70 %), Aegon AM (25 %) et Malakoff Humanis (5 %). Au 30 juin 2021, en incluant ceux de sa filiale Tocqueville Finance mais hors délégation Ostrum AM, ses encours s’élevaient à 56 Md€.

ML