15042021

Retour

Gestion d’actifs

M&G se prépare à dire adieu au charbon

greenland1

greenland1

M&G Investments annonce son adhésion à la Powering Past Coal Alliance et planifie le retrait progressif de ses investissements dans le charbon.

M&G Investments (373 Md€ d’encours au 30 juin 2020) rejoint la coalition internationale Powering Past Coal Alliance (PPCA) et souhaite mettre fin aux investissements dans le charbon thermique d’ici à 2030 dans les pays développés et avant 2040 dans les pays émergents. Le plan de retrait progressif des investissements dans le charbon de la part du gestionnaire coté à la Bourse de Londres constitue une étape clé de la recherche de neutralité carbone dans ses portefeuilles, au plus tard pour 2050. Il contribue également à l’objectif de l’Accord de Paris de plafonner le réchauffement climatique à 1,5°C.

Une économie plus verte et plus propre

« En tant que garant du capital à long terme de ses clients, assurant la gestion active de l’épargne de 5 millions de particuliers et de 800 institutionnels dans 28 pays, explique l’un de ses porte-parole, M&G met à profit son influence dans le cadre de la transition vers une économie mondiale plus verte et plus propre. D’ambitieux plans visent à cesser tout nouvel investissement dans des mines et centrales au charbon et à exclure les entreprises cotées qui ne s’engagent pas à éradiquer le charbon. » Le gestionnaire met dès cette année en œuvre une approche d’investissement spécifique, en travaillant aux côtés de ses clients pour adapter les mandats et les fonds existants. M&G donne en parallèle à ses clients la possibilité d’investir dans des technologies, infrastructures et services qui offrent des performances financières, tout en ayant un impact positif sur l’environnement.

« L’accélération de l’élimination du charbon, commente John Foley, directeur général de M&G, est essentielle si nous voulons limiter le réchauffement climatique et assurer un avenir durable à notre planète. Nous soutenons le travail de la PPCA qui vise à promouvoir l’abandon du charbon par les entreprises, les gouvernements et les organisations dans la perspective de la COP 26. »

ML