15042021

Retour

Gestion d’actifs

Crowdlending : quel sort pour Unilend ?

Unilend, l'une des plateformes pionnières du financement participatif en France, serait en cessation de paiement. Il reste encore 12 M€ à rembourser aux particuliers prêteurs.

C’est un coup dur pour le secteur du financement participatif ou crowdlending. La plateforme de prêts Unilend créée en 2013 qui se présente encore sur son site comme « le leader français du financement participatif » serait en cessation de paiement et sans aucun repreneur, d'après une information du site Crowlending.fr publiée ce mercredi 17 octobre 2017.

Si son site Internet, partiellement fermé ce jeudi 18 octobre, Unilend indique bien aux investisseurs/prêteurs particuliers les risques et les procédures à suivre en cas de non-remboursement de la part des sociétés qui empruntent mais rien n’est dit en cas d’arrêt de la plateforme. Or c’est bien ce qui risque de se passer… Selon l’Agefi, Unilend se trouverait en procédure au tribunal de commerce en attente d’une nomination d’un liquidateur.

Financement Participatif France, l’association professionnelle du crowdlending (et dont Nicolas Lesur, fondateur d’Unilend est vice-président) a publié un communiqué sur les plateformes de prêts en difficulté indiquant que ces plateformes ont obligatoirement un plan de gestion extinctive prévu par les textes. Ce sera au prestataire de service de paiement, en l’occurrence la SFPMEI (l’ancien consortium interbancaire du système Moneo) d’assurer la continuité.

Au total, depuis sa création il y a cinq ans, la plateforme Unilend a servi d’intermédiaire au financement de 427 projets pour un montant de 33 M€… Mais après une année faste en 2015 (8,5 M€ prêtés à 116 projets), le nombre de projets et le montants des prêts n’a cessé de baisser (à peine 41 projets depuis début 2018 pour 3,5 M€). Il resterait environ 12 M€ à rembourser aux prêteurs particuliers (voir tableau ci-dessous).

CMG

unilend

unilend

Source : Capture d'écran du site internet d'Unilend le 18 octobre 2018