28022020

Retour Vous êtes ici : Accueil Gestion d’actifs Dette souveraine : Lyxor adopte une gestion obligataire durable

Gestion d’actifs

Dette souveraine : Lyxor adopte une gestion obligataire durable

filtreweb

filtreweb

En y intégrant des critères ESG, Lyxor AM adopte une approche durable de sa gestion obligataire souveraine.

Lyxor Asset Management va intégrer des filtres ESG au sein de sa gestion obligataire souveraine, marquant ainsi sa double volonté de continuer à innover au service de la gestion de taux et d’adopter une approche responsable dans ses activités de gestionnaire. C’est grâce à une stratégie dite « HQLA » (High Quality Liquidity Assets) que Lyxor gérera des « coussins » de liquidité réglementaires de plus d’une vingtaine de banques. Cette expertise sera accessible par l’intermédiaire de mandats dédiés et de fonds investis en obligations souveraines de qualité investment grade.

Sur la base de données de MSCI (Morgan Stanley Capital International), Lyxor intégrera le score ESG global d’un pays pour évaluer la durabilité à long terme de son économie au regard de son exposition aux risques environnementaux, sociaux et de gouvernance. Le poids du facteur gouvernance est fixé à 50 %. Il est de 25 % pour chacun des deux autres facteurs. « Nous partons du principe, explique-t-on à la société de gestion, que la bonne gouvernance d’un pays, notamment via le fonctionnement efficace de ses institutions financières, politiques et juridiques, est un élément prépondérant dans sa capacité à faire face aux risques environnementaux et sociétaux, et à assurer le caractère durable de ses choix de politique économique. »

Un univers contraint

L’objectif de gestion est de « sur-allouer » les obligations souveraines qui présentent de bons scores ESG sans pour autant exclure les autres, compte tenu de l’univers contraint dans lequel s’inscrit la gestion obligataire souveraine liée aux astreintes réglementaires des banques en termes de liquidité. Cette approche devrait avoir un impact significatif sur l’allocation stratégique.

L’utilisation de filtres ESG dans sa gestion obligataire souveraine s’inscrit dans la volonté de Lyxor AM de continuer à innover, après la création de la méthode propriétaire de budgétisation des risques puis, plus récemment, l’intégration de mesures de liquidité (en collaboration avec Euroclear), afin d’appréhender la liquidité globale des portefeuilles obligataires. « Cette nouvelle approche durable, souligne Jean Sayegh, responsable de la gestion obligataire de Lyxor AM, nous permettra d’accompagner nos banques clientes dans l’évaluation du profil ESG de leurs coussins de liquidité réglementaires et de les aider à transformer ces derniers pour mieux appréhender les enjeux qui s’imposent à nous. »

« L’intégration de critères extra-financières dans notre gestion, ajoute Florent Deixonne, responsable ISR de Lyxor AM, nous permettra d’améliorer et de compléter l’analyse financière traditionnelle des risques de solvabilité des Etats, tout en fournissant une vision globale des risques en ligne avec les principes de l’investissement durable. »

Michel Lemosof