13082020

Retour Vous êtes ici : Accueil Gestion d’actifs Dow Jones ou CAC 40, quel est l'indice le plus stable ?

Gestion d’actifs

Dow Jones ou CAC 40, quel est l'indice le plus stable ?

Alors que les perspectives économiques s'assombrissent, beaucoup d'investisseurs cherchent à s'orienter vers des actifs solides. Les indices boursiers font partie des actifs financiers dont la volatilité est limitée. Néanmoins, la situation n'est pas la même en France et de l'autre côté de l'Atlantique. Faut-il privilégier le Dow Jones ou le CAC 40 ? Lequel de ces deux indices demeurera le plus constant dans les mois à venir ? Nous apportons quelques éléments de réponse.

(Publi-communiqué)

Un contexte économique incertain
Les bonnes performances boursières des derniers mois ont surpris beaucoup d'observateurs. En effet, les marchés financiers se sont bien redressés depuis le mois de mars malgré des signaux économiques alarmants. Néanmoins, l'optimisme est un peu descendu le 10 juin. La Banque centrale américaine (la Fed) a confirmé sa volonté de maintenir des taux d'intérêt proches de zéro pendant deux ans. Elle a également communiqué des projections économiques négatives. De plus, les marchés craignent une deuxième vague de coronavirus. Le résultat ne s'est pas fait attendre. Le 11 juin, le Dow Jones Industrial Average, l'indice phare de Wall Street, perdait 6,90%. De son côté, le CAC 40 chutait de près de 4,71%.

Indices boursiers et stratégies d'investissement
Déterminer une stratégie d'investissement dans un contexte aussi volatil est difficile. Des indices boursiers considérés comme stables perdent ou gagnent de nombreux points sur une séance. Heureusement, les plateformes de trading en ligne proposent des simulateurs de trading aux particuliers. Grâce à ces simulateurs, tester différentes stratégies de trading devient possible. Cela permet par exemple de s'assurer que son portefeuille est bien diversifié ou de mesurer son aversion au risque. C'est également un excellent moyen de tester sa réactivité. Les traders peuvent s'entraîner à réagir en temps réel aux hausses et baisses soudaines des principaux indices ou d'autres actifs financiers. Ce genre d'outil s'avère utile dans un contexte incertain.

Perspectives économiques en France et aux États-Unis
La Fed prédit une contraction du PIB américain de 6,5% en 2020, légèrement en-deçà des prévisions de l'OCDE (-7,3%). Cependant, elle prévoit également un fort rebond de 5% en 2021. Plusieurs analystes anticipent d'ailleurs une reprise de l'économie en « V ». Le conseiller économique à la Maison Blanche Larry Kudlow est d'ailleurs en accord avec ce scénario. Les résultats de l'élection présidentielle américaine pourraient cependant influencer l'économie et les marchés boursiers.

En France, l'OCDE prévoit une réduction du PIB français de 11,4% en 2020 (14,1% en cas de deuxième vague). Le rebond en 2021 n'en serait dès lors que plus grand. Il est évalué à 7,7%. Dans tous les cas, la France peut compter sur la demande intérieure pour absorber les chocs. On regrettera cependant la dépendance de l'indice CAC 40 au secteur du luxe. Le marché asiatique influence fortement le résultat d'entreprises comme LVMH et Kering.

Dans tous les cas, l'histoire montre un lien entre le Dow Jones et le CAC 40. Historiquement, l'amplitude de l'indice français excède cependant celle de l'indice américain. En comparaison avec le S&P 500 et le NASDAQ, le Dow Jones apparaît comme l'indice de référence américain le moins volatil. En raison des incertitudes liées à la politique américaine, les indices européens comme le CAC 40 ou encore le DAX pourraient inverser la tendance en 2020.