19092021

Retour

Gestion d’actifs

Fonds d'investissement : les actions en vedette en avril

actions774

Comme chaque mois, SIX publie ses statistiques sur l’encours et les performances des OPCVM de droit français commercialisés dans l’Hexagone. En avril, les fonds actions et matières premières se sont distingués.

Les statistiques de SIX (ex-EuroPerformance) montrent que les fonds d’actions et les fonds de matières premières sont ceux qui, en avril, ont réalisé les meilleurs scores. Au cours du mois écoulé, les fonds de matières premières ont affiché une performance mensuelle de + 4,2 % en moyenne. Quant à eux, les fonds d’actions se sont adjugé 2,3 % en un mois. Du côté des souscriptions nettes (solde des entrées et des sorties), les fonds de matières premières ont enregistré un flux de 46 M€ (soit 3,3 % de l’encours de mars).

S’agissant des souscriptions, ce sont les fonds monétaires (qui représentent les plus gros encours, avec plus de 39 % du total, toutes catégories confondues) qui ont eu le plus de succès : 15,1 Md€ en avril (4,3 % de l’encours de mars), en dépit de performances négatives sur toutes les périodes : – 0,15 % sur un mois, – 0,08 % sur quatre mois, – 0,28 % sur six mois, – 0,65 % sur un an, – 0,86 % sur trois ans et – 1,43 % sur cinq ans !

Un encours globalement en hausse de 2,5 %

Sur ces mêmes périodes, les fonds obligataires, qui ont drainé en avril 1.275 M€ de capitaux frais, ont parallèlement réalisé des performances respectives de + 0,07 %, – 0,12 %, + 1,6 % et + 5 %, + 3,9 % et 6,9 %. Curieusement (à moins que les investisseurs n’aient été bien inspirés de prendre quelques bénéfices après la spectaculaire remontée des marchés), les catégories actions ont fait l’objet de rachats nets, notamment dans la famille Europe (– 903 M€ en avril). Pour l’ensemble du marché, SIX dénombre 6.600 fonds de droit français disponibles à la vente à un large public. Au final, l’encours cumulé est de 944.663 Md€, soit une moyenne basse par fonds (143 M€).

En combinant les effets « variation de cours » et « souscriptions », l’encours a évolué de 2,5 % en un mois et de 3,7 % sur le premier tiers de l’année 2021. Toutes les grandes catégories (trésorerie, obligations, actions, diversification, performance absolue) ont vu leurs encours progresser durant les derniers mois. Seule véritable déception, les fonds garantis ou à formule ont, en avril, perdu 5,9 % de leur substance.

ML