20062021

Retour

Gestion d’actifs

Investissement responsable : Axa poursuit sur sa lancée

greenland1

L’an dernier, Axa IM a accru ses initiatives d’engagement de 47 %. Dans la première partie de 2021, le gestionnaire a nommé deux experts en investissement responsable, s’est distingué sur le segment des green bonds et a lancé deux nouvelles stratégies.

Axa Investment Managers multiplie les initiatives dans le domaine de l’investissement responsable. L’an dernier, le gestionnaire a accru de 47 % ses initiatives d’engagement (dialogue avec les émetteurs et votes en assemblées générales), avec une prépondérance de la problématique climatique. « Le changement climatique, la biodiversité, la diversité et la santé publique, fait observer un porte-parole de la société, figurent parmi les domaines prioritaires d’engagement d’Axa IM avec les émetteurs en 2021 et au-delà. »

Dans les premiers mois de l’année en cours, le gestionnaire a franchi le cap des 13 Md€ d’investissements en obligations vertes, sociales et durables, renforçant son cadre d’évaluation pour ce type d’investissement. Il a également nommé deux experts en investissement responsable, Olivier Eugène (head of climate) et Liudmila Strakodonskaya (ESG analyst). Il aussi lancé une stratégie d’investissement pour favoriser le progrès social en faisant évoluer un fonds existant, Axa WF Framlington Women Empowerment, afin d’élargir son univers d’investissement dans une optique plus sociale, ainsi qu’un fonds bas carbone investi en obligations américaines à haut rendement, Axa WF US High Yield Bonds Low Carbon. Ces deux fonds sont catégorisés Article 9, le plus exigeant, dans la Sustainability Finance Disclosure Regulation.

Une raison d’être

Rebaptisé Axa WF Framlington Social Progress, Axa WF Framlington Women Empowerment est toujours géré par Anne Tolmunen. « Le fonds investit dans des entreprises dont les activités apportent une contribution positive à la société, souligne le porte-parole. L’ampleur des besoins non satisfaits crée des opportunités pour ces entreprises, dont l’objectif est d’améliorer le quotidien des personnes défavorisées dans les pays en développement et développés. » Le fonds est piloté selon une approche sélective qui consiste à minimiser d’au moins 20 % le nouvel univers d’investissement en utilisant une combinaison de données externes et internes alignées sur les Objectifs de développement durables des Nations unies (ODD). « Nous avons la conviction, commente Anne Tolmunen, que nous avons un rôle à jouer dans la société, en tant qu’investisseur, afin de construire un avenir plus durable, non seulement pour nos clients, mais aussi pour nos communautés et le monde dans lequel nous vivons. Avec notre stratégie Social Progress, nous réaffirmons notre raison d’être. »

Quant à lui, le fonds Axa WF US High Yield Bonds Low Carbon vise à offrir aux investisseurs une façon plus respectueuse de l’environnement d’investir sur le marché de la dette américaine spéculative à haut rendement. Il cherchera à diminuer d’au moins 20 % l’intensité carbone et la consommation d’eau par rapport à l’indice ICE BofA US High Yield. Le fonds adoptera une approche d’investissement responsable et exclura un certain nombre des secteurs les plus intensifs en carbone, notamment les métaux, les mines, la sidérurgie et la plupart des sous-secteurs de l’énergie et des services aux collectivités. « L’économie est entrée dans une décennie de transition vers un modèle plus durable et décarboné, souligne Carl Pepper Whitbeck, gérant de la stratégie. Les portefeuilles visant à réduire de manière proactive l’intensité carbone, au travers des entreprises dans lesquelles ils investissent, devraient être mieux positionnés pour résister aux risques non financiers et surperformer l’ensemble du marché. »

ML